Smartphone : quatre coeurs battent pour le LG Optimus 4x HD

Mobilité
LG Optimus 4x HD

LG n’est plus à un smartphone près. Enième représentant de la série Optimus, le 4x HD fait fi de sa banalité apparente pour s’imposer comme l’ambassadeur des processeurs à quatre coeurs.

Un smartphone Optimus peut en cacher un autre. Et décréter par la même l’avènement d’une nouvelle ère, en l’occurrence celle des processeurs à quatre coeurs.

En qualité de porte-drapeau omniprésent à l’aube du Mobile World Congress, LG s’attèle à la tâche et s’offre les services d’un SoC Nvidia Tegra3 à 1,5 GHz, implémenté au sein du 4x HD, un terminal qui matérialise la transition d’envergure qui s’orchestre en coulisse.

Sur un marché de la téléphonie mobile au beau fixe, une telle évolution entrevue de longue date ne faisait guère que l’objet d’une pesante incertitude quant à son échéance.

Faisait simplement défaut, la parole d’un constructeur qui fut, en des temps désormais quasi immémoriaux au regard du progrès, l’ambassadeur du double coeur, avec l’Optimus 2x HD.

Comme un symbole, LG, qui multiplie les initiatives pour diversifier son catalogue et adresser le plus clair des usagers, s’impose à nouveau comme un instigateur en la matière.

Avec le concours d’un gigaoctet de RAM et d’une mémoire interne à 16 Go, le processeur Tegra3 quadri-core, énergivore sous les feux de la rampe, soigne ses maux en catimini, déléguant à un composant annexe (concept dit du “4+1”) certaines tâches peu gourmandes en ressources (lecture, écoute de musique, etc.).

A l’appui de 12 GPU, la résolution sur l’écran IPS de 4,7 pouces monte à 1280 x 800 points (720p).

Reconverti en interface HDMI moyennant un cordon adéquat, le port micro-USB diffuse des flux en Full HD, notamment les photographies prises avec le capteur intégré, à 8 mégapixels, doté d’un rétroéclairage BSI (BackSide Illuminated) et secondé d’un flash LED.

D’une épaisseur de 8,9mm comparable à celle du Samsung Galaxy S2, le châssis héberge les modules de communication sans fil Wi-Fi 802.11n et Bluetooth 4.0.

Pas de NFC à l’horizon, mais une prise en charge de la diffusion de contenus par DLNA, via un client logiciel intégré à Android Ice Cream Sandwich, lui-même livré en standard “au cours du printemps, en parallèle à la sortie de l’Optimus 4x HD“, confie LG.

A l’image de son homologue Samsung, “l’autre Coréen” s’affiche dorénavant sans concession, afin de préparer le terrain pour une progéniture qui constitue un véritable dépoussiérage d’une gamme de mobile ainsi sauvée de la désuétude qui lui pendait au nez.

Optimus 4X HD smartphone


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur