Smartphone : Samsung devient calife à la place du calife

Cloud
Samsung Galaxy S II

Samsung a vendu plus de 20 millions de smartphones au cours du troisième trimestre. C’est plus qu’Apple mais, dans l’absolu, moins que Nokia, qui se rattrape avec les “feature phones”.

Avec plus de 20 millions de smartphones vendus au cours du troisième trimestre 2011, Samsung prend le pouvoir sur ce marché, aux dépends d’Apple, lequel avait lui-même subtilisé son leadership à Nokia, au deuxième trimestre 2011.

Le succès de la famille des mobiles Galaxy se confirme. Il s’en est écoulé 30 millions d’unités, tous terminaux confondus. Le modèle dénommé S, ainsi que son successeur, le S II, en sont les représentants les plus prisés.

Si Nokia mène toujours la danse en matière de téléphonie mobile au sens large, c’est grâce à des “feature phones” toutefois en inéluctable voie d’extinction.

A moins que l’arrivée du nouvel OS mobile Meltemi, à base d’un noyau Linux et destiné aux petites configurations, ne redistribue, tout du moins provisoirement, les cartes d’un marché qui voit s’imposer la dernière génération de smartphones, notamment dans les régions industrialisées.

Les pays émergents restent une niche pour Nokia, qui devra toutefois, au même titre qu’Apple et son iPhone 4S, jouer des coudes avec l’appétissant Android Ice Cream Sandwich, tout juste intronisé par Google, en partenariat avec… Samsung.

Comme le rappelle le Wall Street Journal, le dénommé Galaxy Nexus, curieux nouveau-né à la silhouette incurvée, doté d’un processeur double coeur à 1,2 GHz et d’un module NFC (Near Field Communication) dédié au sans contact, sera le premier à bénéficier d’une implémentation en natif de cette dernière version d’Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur