MobilitéOS mobiles

Smartphone Samsung Galaxy Note, le manichéisme incarné

Galaxy Note Samsung
0 0

SFR vient de confirmer qu’il distribuera bien le smartphone Samsung Galaxy Note à partir du 15 novembre, sous Android Gingerbread combiné à l’interface TouchWiz 4.0, en attendant une migration vers Android Ice Cream Sandwich.

Ce 9 novembre, SFR n’a pas longtemps hésité avant de faire du Nexus Prime la vedette incontestée de la présentation qu’il organisait dans ses locaux parisiens, en tandem avec Samsung.

Mais l’opérateur a volontiers laissé s’exprimer le potentiel du Galaxy Note, un smartphone qui passionne les foules autant qu’il les divise.

« On aime ou on n’aime pas« , confient ainsi, sans équivoque, les représentants de Samsung présents sur place.

Proéminent avec son écran Super AMOLED + de 5,3 pouces de diagonale, cet OVNI de la téléphonie mobile matérialise toute la contradiction qui règne actuellement entre des smartphones dont la résolution reste le point faible et des tablettes dont la mobilité exacerbée n’est toujours pas le fort.

Combler le fossé grandissant d’un clivage plus prononcé à mesure que les produits du genre prolifèrent sur un marché en pleine expansion, telle est la mission que s’est fixé le constructeur coréen.

Son objectif premier, fédérer l’ensemble des mobinautes, professionnels et grand public, sous l’égide d’un appareil habilité à l’exécution de multiples tâches collaboratives, pour la productivité et plus divertissantes, dans le cadre d’une utilisation domestique.

Cible privilégiée, les journalistes, au même titre que tous ceux qui considèrent comme primordiale la prise de notes et la consultation instantanée de boîtes mail et autres agendas, ne coupent guère à cette orientation pro.

En témoigne ce stylet passif (dépourvu de toute source d’alimentation et d’autant plus léger) muni d’un bouton qui diversifie d’autant ses usages.

Dans certaines situations, il ne fait que se substituer au contrôle digital, notamment pour afficher le menu principal et revenir à un élément précédent.

Mais avec l’application Memo S, ce compagnon qui trouve sa place dans un logement dédié prend tout son sens, avec un ingénieux système de capture d’écran adjoint à la reconnaissance d’écriture manuscrite, dont la résultante se prête à une intégration dans la suite Polaris Office, intégrée dans l’OS Android Gingerbread.

A cet intermédiaire entre smartphone et tablette, Samsung ajoute la communication sans fil via Kies Air et l’interface TouchWiz, en attendant une migration vers Android Ice Cream Sandwich pour les fêtes de fin d’année.

En chef d’orchestre idéal, un processeur double coeur à 1,4 GHz fait office aux côtés de 1 Go de mémoire vive, pour 11 Go d’espace de stockage et un emplacement destiné à une carte microSD jusqu’à 32 Go.

Quant à cette batterie à 2500 mAh, elle laisse à penser que l’ensemble est suffisamment énergivore pour nécessiter un rechargement quotidien.

C’est le prix à payer pour profiter d’un capteur à 8 Mégapixels, d’un écran à 16 millions de couleurs, d’un GPS, du Bluetooth et de la 3G+.

Côté prix, le Samsung Glaxy Note, disponible à compter du 15 novembre, sera commercialisé à partir de 150 euros avec abonnement SFR Carré Absolu (tout illimité à 85 euros mensuels pour un engagement de 24 mois), couplé à une offre de remboursement de 100 euros.

Avec un abonnement Carré Web 3h et 2Go de data à 50 euros par mois sur 24 mois, le Galaxy Note revient à 200 euros, toujours avec une offre de remboursement de 100 euros.

Galaxy Note Samsung


Inscrivez-vous aux newsletters ITespresso