Smartphones : conjoncture stable sur un marché en croissance

Régulations
idc-marche-smartphones-t3-2013

Domination d’Android aux dépens d’iOS, douce montée en puissance de Windows Phone conjuguée au recul de BlackBerry : le dernier baromètre trimestriel d’IDC reflète une conjoncture stable sur le marché mondial des smartphones.

Perte d’influence pour iOS face à l’omniprésence d’Android, repli de BlackBerry au profit de Windows Phone : le dernier pointage trimestriel d’IDC dénote une conjoncture stable sur le marché mondial des smartphones.

En dépit des signes de saturation entrevus au cours des derniers mois, les volumes de ventes continuent de croître, portés par une demande émanant essentiellement des pays émergents.

Entre le 1er juillet et le 30 septembre 2013, il s’est écoulé 261,1 millions de smartphones. C’est 75 millions de plus qu’à la même période en 2012 (+6,1 points en un an)… et 25 millions supplémentaires d’un trimestre à l’autre.

Ce contexte de croissance est établi depuis le début de l’année, mais l’adoption de Windows Phone semble s’accélérer : avec un taux de pénétration de 3,6% (9,5 millions de ventes, dont 93,2% de terminaux Nokia Lumia), l’OS mobile de Microsoft prend ses distances avec celui de BlackBerry.

Le fabricant télécoms canadien, dont l’avenir reste incertain, passe, avec environ 4,5 millions d’appareils livrés cet été, en dessous des 2% de part de marché.

Autre certitude : Android et iOS se partagent toujours, à eux deux, plus de 90% du gâteau.

Mais c’est bien la plate-forme de Google, embarquée dans 81% des smartphones livrés au 3e trimestre (+6,1 points en un an, à 211,6 millions d’unités), qui assoit sa domination.

Son essor comprime un peu plus la marge de manoeuvre d’Apple, qui voit son taux d’adoption reculer à 12,9% (-1,5 point), soit 33,8 millions d’iPhone (+6,9 millions d’exemplaires en un an, tout de même).

En aparté, la part des autres systèmes d’exploitation – dont Firefox OS et le projet Tizen – recule à 0,6%, avec 1,7 millions d’unités livrées, contre 8,4 millions (4,5% du marché) en 2012.

C’est tout aussi inégal du côté des constructeurs : alors que 40% des smartphones Android sont de marque Samsung, de nombreux fabricants peinent à placer le curseur, cantonnés à moins de 1% du marché.

C’est sans compter la forte pression globalement imposée sur les marges : le prix moyen du smartphone a baissé de 12,5% en un an, à 317 dollars, malgré le succès des tabphones (21% du marché pour ces terminaux de 5 à 7 pouces), plus onéreux, à environ 443 dollars.

idc-smartphones-q3-2013

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous Nokia ?

Crédit illustration : LightSpring – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur