Smartphones : l’empreinte de la Chine sur le marché mondial

Poste de travail
smartphones-empreinte-chine
2 0

Huawei, Lenovo, Xiaomi… Trois fabricants chinois se glissent dans le top 5 des vendeurs de smartphones au 2e trimestre 2015.

Ils ne devancent encore ni Apple, ni Samsung en termes de volumes de ventes, mais sont désormais bien installés dans le haut du classement des fabricants de smartphones : les industriels chinois poursuivent leur montée en puissance sur le marché mondial.

C’est tout du moins la tendance qui s’illustre dans les relevés effectués par IDC au 2e trimestre 2015.

Le cabinet américain évoque 337,2 millions de smartphones sur la période, soit 11,6 % de plus qu’un an an auparavant. C’est surtout, en valeur absolue, la deuxième meilleure performance trimestrielle qu’il ait jamais relevée.

La part des smartphones sur le marché global des mobiles – en léger recul, de 0,4 % sur un an – continue d’augmenter. Elle dépasse désormais les 70 %.

Si l’offre haut de gamme remporte toujours une certaine adhésion dans les pays développés, c’est bien sur les marchés dits « émergents » que se trouve le potentiel de croissance. Essentiellement grâce à des acteurs locaux : IDC recense désormais plus de 200 marques, dont certaines ne couvrant qu’un seul pays, voire qu’un seul segment de prix, généralement l’entrée de gamme.

Au palmarès des constructeurs, Samsung garde la tête, mais voit ses ventes décliner : – 2,3 % d’une année sur l’autre, à 73,2 millions de smartphones, soit 21,7 % du marché. Les estimations erronées concernant la demande pour le Galaxy S6 Edge y sont pour beaucoup. A tel point que les promotions consenties sur de nombreux autres modèles n’ont pas suffi à les compenser.

En deuxième position, Apple frôle les 50 millions d’unités pour l’iPhone (+ 34,9 %) et s’approprie 14,1 % du marché. Difficile d’éclipser le succès de la marque en Chine, parallèlement au développement des réseaux 4G.

Le podium est complété par Huawei, premier des Chinois. Une percée en Europe (tout particulièrement avec la marque Honor) et une bonne tenue sur son marché national lui permettent d’écouler 29,9 millions de smartphones, soit 48,1 % de plus qu’au 2e trimestre 2014. Il faudra surveiller l’expansion aux États-Unis avec, en tête de gondole, le P8 Lite, lancé au printemps.

Un temps installé à la troisième place en fin d’année dernière, Xiaomi connaît une progression moins importante que ne l’avaient prévu les analystes : + 29,4 %, à 17,9 millions d’unités, soit 5,3 % du marché. La Chine reste un moteur de croissance, des questions de propriété intellectuelle compliquant l’expansion à l’international.

Lenovo ferme le top 5 avec 4,8 % du marché en volume, soit 16,2 millions de smartphones (+ 2,4 %). IDC note une accélération sur l’entrée et le milieu de gamme avec un certain succès pour le modèle de distribution par Internet, sans intermédiaires. La marque Motorola, propriété de Lenovo, reprend par ailleurs des couleurs, avec une couverture globale du marché entre le Moto E, le Moto G et le Moto X.

Crédit photo (ville de Pékin) : zhu difeng – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur