Smartphones : l’Europe reste acquise à Android malgré l’iPhone X

MobilitéOS mobilesSmartphones
idc-smartphones-t3-2016

L’iPhone X contribue à la progression de la part de marché d’iOS en Europe, mais celle d’Android croît en parallèle, d’un niveau comparable, d’après Kantar.

« L’iPhone X augmente la part d’iOS dans les marchés. »

Kantar avait donné ce titre au communiqué synthétisant ses observations sur les ventes de smartphones au 4e trimestre 2017.

Trois mois plus tard, l’accent est mis sur l’offensive de Xiaomi en Europe. Mais le constat relatif à l’iPhone X est globalement renouvelé. Le produit s’est en l’occurrence placé, sur la période de janvier-mars 2018, dans le top 3 des ventes de téléphones en Chine*, aux États-Unis, au Japon et en Australie.

Il a fait de même sur « les cinq grands marchés européens » que sont, au sens de Kantar, la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni. Dans ce contexte, la part de marché d’iOS a progressé presque aussi rapidement que celle d’Android : + 0,9 point d’une année sur l’autre, à 22,1 %, contre + 1 point, à 77 %, pour l’OS de Google.

Restées quasi stables aux États-Unis (59,1 % pour Android ; 39 % pour iOS), les parts de marché ont évolué beaucoup plus nettement en Chine. iOS y a capté 22,1 % des ventes de smartphones au 1er trimestre 2018, contre 12,3 % un an plus tôt (+ 9,8 points), tandis qu’Android a reculé à 77,4 % (- 9,9 points).

L’exception sur place se nomme Windows Phone : sa part de marché s’accroît légèrement, à 0,5 % (+ 0,3 point). L’Australie est le seul autre pays dans lesquels l’OS de Microsoft est sur une dynamique positive.

L’Europe acquise à Android

En France, le marché évolue en faveur d’Android, qui atteint à nouveau le seuil des 80 % (+ 4,4 points d’une année sur l’autre), franchi pour la dernière fois au 2e trimestre 2017. iOS repasse, en parallèle, sous les 20 % (- 4,4 points).

Les indicateurs s’inversent en Allemagne, où Android perd 1,9 point (75,8 %, loin du plus haut à 82,8 % enregistré en septembre dernier), tandis qu’iOS en gagne 4,4 (22,9 %).

Le marché espagnol présente une courbe similaire : Android, qui frôlait les 94 % voilà deux ans, en est désormais à 86,1 % (- 5,3 points). À 13,6 % (+ 5,5 points), iOS se dresse à un niveau jusqu’alors atteint une seule fois dans l’historique des relevés de Kantar.

En Italie, Android progresse comme iOS, du fait du lent déclin de Windows Phone, qui dépassait encore les 10 % de part de marché à l’automne 2015.

Qu’en est-il chez les constructeurs ? Plus de 70 % du marché est entre les mains de trois d’entre eux : Apple, Samsung et Huawei. Ce dernier, confronté à un blocage sur le marché américain, a accentué l’offensive en Europe, où ses P20 et P20 Pro ont été lancés en avril.

Derrière ce trio, on trouve Xiaomi, avec 4,4 % des volumes de ventes. Alors que l’activité du groupe chinois en Asie est basée essentiellement sur la distribution en ligne, elle passe, en Europe, par des partenariats avec des acteurs comme Carrefour et Media Markt.

On surveillera son arrivée en France, prévue pour le 22 mai avec l’ouverture d’une boutique à Paris. Kantar a déjà pu constater que l’implantation de Xiaomi en Espagne a fait du mal au constructeur local BQ.

* Un marché passé sous les 100 millions d’unités pour la première fois depuis le 3e trimestre 2013, affirme IDC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur