Les smartphones locomotives du marché mobile en 2013

OpérateursRégulationsRéseaux
téléphones mobiles 2012

L’année 2012 s’est conclue sur un léger déclin du marché des terminaux mobiles. Avec l’essor des smartphones, les ventes devraient repartir à la hausse en 2013.

L’essor des smartphones n’a pas compensé le déclin des téléphones cellulaires traditionnels, si bien que pour la première fois depuis 2009, le marché mondial des terminaux mobiles a connu un léger recul en volume sur l’année 2012.

Au baromètre de Gartner, les livraisons accusent une légère baisse annuelle, de 1,7%. Elles se sont en l’occurrence chiffrées à 1,75 milliard d’unités, contre 1,77 milliard un an plus tôt.

Cette rupture devrait toutefois rester gravée sur les tablettes comme une simple exception :  le marché est pressenti pour repartir à la hausse dès 2013, avec 1 milliard de smartphones, pour un volume global de 1,9 milliard de téléphones.

Cette passation de pouvoir s’est déjà dessinée au cours du 4e trimestre 2012. Les “feature phones” se sont affichés en retrait (264,4 millions d’exemplaires, à -19,3%), alors que le segment des smartphones croissait de 38% (207 millions distribués).

Côté constructeurs, la tête du classement mondial n’a pas évolué depuis 2011, comme le note Silicon.fr.

On y retrouve, dans l’ordre, Samsung, Nokia et Apple avec 384, 334 et 130 millions de terminaux respectivement vendus, soit 22%, 19% et 7,5% du marché.

Si Nokia conserve sa deuxième place, ses ventes continuent de chuter (422 millions en 2011) malgré le bon démarrage des Lumia sous Windows Phone 8.

Tout comme celles de LG (de 86 millions à 58), BlackBerry/RIM (de 51 à 34), Motorola (40 à 34) et HTC (43 à 32).

A contrario, ZTE, Huawei et TCL (Alcatel One Touch) progressent et possèdent désormais 3,9%, 2,7% et 2,1% du marché respectivement.

Android, qui peuple 70% des smartphones, tire son épingle du jeu au palmarès des systèmes d’exploitation. L’OS mobile de Google a connu une progression remarquable sur l’année (+88%).

Sans surprise, iOS conserve la seconde place, mais perd du terrain avec 20,9% contre 23,6% un an plus tôt.

BlackBerry tombe de haut (3,5% contre plus de 8% en 2011), ce qui profite partiellement à Windows Phone, qui atteint les 3% (contre 1,8% précédemment).

En fin de vie, Samsung Bada et Nokia Symbian n’occupent plus respectivement que 1,3 et 1,2% des parts de marché.

Si l’offensive 2013 va se concentrer sur les smartphones, elle verra également l’arrivée de nouveaux acteurs. Les offres Firefox OS, Ubuntu Mobile et Samsung Tizen devraient émerger en cours d’année, même s’ils n’adresseront, dans un premier temps, que des marchés de niche.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?

Crédit image : SoleilC – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur