Smartphones : Nokia attend toujours l’effet Windows Phone

Régulations
Europe roaming itinérance

A l’issue du 3e trimestre, Nokia ne figure plus dans le Top 5 des vendeurs de smartphones. Apple poursuit son ascension et Samsung, son envolée. C’est bien plus difficile pour RIM et HTC.

L’effet Windows Phone se fait toujours attendre pour Nokia. A l’issue du 3e trimestre 2012, le constructeur finlandais sort du Top 5 des vendeurs de smartphones, dépassé notamment par le Chinois ZTE.

Sur un segment porteur, à 179 millions d’unités contre 124 millions un an plus tôt (+45,3%), Samsung se distingue avec 56,3 millions de terminaux écoulés, contre 28,1 millions au 3e trimestre de l’exercice 2011. Soit une progression annuelle de 100,4%.

Porté notamment par le succès du Galaxy S3, le groupe high-tech sud-coréen s’arroge 31,3% du marché des smartphones, devant Apple, dont la croissance, quoique également remarquable, se révèle plus modérée, à 57,3%.

L’iPhone s’est vendu à 27 millions d’exemplaires entre début juillet et fin septembre. Cela fait 15% du marché pour “la marque à la Pomme”, qui devrait entretenir cette dynamique au prochain trimestre grâce à l’iPhone 5.

Derrière cet indéboulonnable duo, RIM conserve d’un cheveu la troisième place, avec 7,7 millions de BlackBerry vendus (-34,7%). La situation risque d’être tendue jusqu’à l’avènement de la plate-forme BlackBerry 10, prévue pour début 2013.

En quatrième position, ZTE poursuit son ascension : 7,5 millions de ses smartphones ont trouvé acquéreurs. C’est 82,9% de plus sur un an, comme le souligne Silicon.fr.

A contrario, le Taïwanais HTC est sur la pente savonneuse. Malgré le bon accueil réservé aux modèles One X et Evo 4G, les résultats (7,3 millions de smartphones, à -42,5%) traduisent un fort recul sur le marché américain.

Quant à Nokia, il sort du Top 5 pour la première fois depuis 2004 au baromètre d’IDC. “La transition de Symbian à Windows Phone a amplement donné l’occasion aux concurrents de voler des parts à Nokia au cours des 18 derniers mois“, souligne l’analyste Kevin Restivo.

Le fabricant télécoms finlandais conserve toutefois sa place de numéro deux sur le marché global de la téléphonie mobile, avec 83 millions de terminaux, soit 18,7% des 444,5 millions vendus au cours du trimestre (+2,4% sur un an).

Crédit photo : Robert Davies – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur