Les smartphones s’accaparent le marché mobile français

Mobilité

Entre janvier et mai 2010, les ventes de smartphones ont été multipliées par 2,5 en France, selon GfK. Près d’un mobile sur quatre vendu est aujourd’hui un terminal intelligent.

Le marché des terminaux mobiles est en pleine évolution. L’institut GfK souligne que 24% des ventes de mobiles réalisées entre janvier et mai 2010 sont des smartphones.

Sur les 5 Etats européens étudiés, la France est le deuxième pays dans lequel les terminaux “intelligents” rencontrent le plus de succès, derrière la Grande-Bretagne (28,9% du total des ventes), mais devant l’Allemagne (19,6%), l’Italie (17,6%) et l’Espagne (14,8%).

Selon les derniers chiffres de GfK, le marché français des mobiles a enregistré sur les cinq premiers mois de l’année une croissance de 7% en volume, bien loin derrière l’Espagne (+22%) ou l’Allemagne (+20%).

Toutefois, le marché des smartphones reste très soutenu, puisque les ventes de ces terminaux ont bondi de 143% par rapport à janvier-mai 2009. Pourtant, cette croissance est plus remarquable dans les quatre autres pays européens étudiés, surtout en Italie (+205%) et en Espagne (+202%).

Selon les pronostics de GfK, il devrait se vendre quelques 7,3 millions de smartphones en France cette année.

Comment expliquer ce soudain attrait des consommateurs européens pour les smartphones ? La réponse tient un mot : le prix. En effet, grâce aux subventions accordées par les opérateurs mobiles, ce type de terminal est plus accessible.

L’apparition de l’écran tactile favorise également leur large adoption. “Les mobiles à écran tactile, smartphones inclus, représentent près de 40% des ventes à fin mai 2010 et la France est toujours en avance sur ses voisins européens”, souligne Matthieu Cortesse, directeur de clientèle télécom chez GfK Retail and Technology.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur