Smartwatch : TAG Heuer remet les pendules à l’heure

Apps mobilesMobilité

L’horloger de luxe Tag Heuer (groupe LVMH) confirme son offensive smartwatch d’ici fin 2015. Il considère qu’un succès de l’Apple Watch aura des retombées positives sur son propre business.

En mars, la marque de montres de luxe TAG Heuer (groupe LVMH) annonçait son alliance avec Intel et Google pour lancer une smartwatch. Une information distillée dans le cadre du prestigieux salon Baselworld 2015 (salon professionnel de la bijouterie et de l’horlogerie).

Il était alors question d’une sortie de cette montre connectée haut de gamme avant la fin de l’année. Cela se confirme : Bloomberg évoque une livraison entre octobre et novembre.

Alors que l’Apple Watch vise un large public avec des tarifs allant de 399 euros (boîtier de 38 mm) et 449 euros (boîtier de 42 mm) à 18 000 euros pour le modèle en or, la smartwatch estampillée TAG Heuer sera proposée à 1400 dollars (environ 1250 euros). Soit un tarif inférieur à ceux des montres “traditionnelles” proposées par l’horloger de luxe suisse.

La montre connectée de TAG Heuer viendra-elle vraiment concurrencer l’Apple Watch ? La bataille aura lieu essentiellement avec le segment de clients haut de gamme qui serait attiré par  la “marque à la Pomme”.

Avantage pour Tag Heuer : l’autonomie de sa montre connectée devrait se situer aux alentours de 40 heures. Deux jours sans avoir besoin de recharger, c’est mieux que l’Apple Watch, qui est censée tenir 18 heures en usage mixte.

La smartwatch TAG Heuer constituera une réplique du modèle de montre Carrera, dotée de fonctionnalités numériques supplémentaires (calcul de la distance parcourue, mesure de l’altitude ou géolocalisation).

Le design devrait rester proche de l’original pour que “les gens aient l’impression de porter une montre normale”, estime Jean-Claude Biver, Président de la division horlogère de LVMH, qui a pris fin 2014 la tête de sa marque phare Tag Heuer.

“Il me semble fondamental que cette smartwatch puisse être indépendante, qu’elle puisse fonctionner sans que son propriétaire soit obligé de posséder le mobile qui va avec”, précisait-il dans une interview accordée au Figaro en fin d’année dernière.

Un succès de l’Apple Watch sera bon pour Tag Heuer

Une association avec Google, si elle se confirme, donnera du lustre à Android Wear (l’OS de Google pour les wearable technologies) et permettra à TAG Heuer d’exploiter une plateforme déjà sur les rails.

Côté hardware, Intel devrait être de la partie. En mars 2014, la firme high-tech de Santa Clara a fait l’acquisition de Basis (conception de smartwatch) pour 100 millions de dollars. Elle a aussi développé le processeur Quark destinée à de tels usages.

Jean-Claude Biver se montre serein face à Apple. Il considère que l’Apple Watch devrait contribuer au succès de la future montre connectée “maison”.

Je souhaite qu’ils en vendent des millions et des millions”, a-t-il ainsi déclaré à l’occasion de l’ouverture d’un magasin Hublot (montres de luxe) dans un centre commercial de Dubaï. “Plus ils en vendent, plus il y aura de personnes à vouloir quelque chose de différent, qui se tourneront alors vers TAG Heuer.”

Le réveil de l’Apple Watch suscite d’autres vocations comme Swatch, qui a lancé en mars une première montre connectée avec la Swatch Touch Zero One. L’horloger suisse devrait poursuivre son offensive, également avec ses marques Tissot et Omega.

(Crédit photo @TAG Heuer)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur