Smile se rapproche d’Open Wide : consolidation dans l’open source français

Data-stockageEntrepriseFusions-acquisitions
integration-open-source-smile-se-rapporche-groupe-open-wide
2 3

Les deux intégrateurs de solutions open source entament un rapprochement pour peser davantage sur leur marché de prédilection.

Alors que l’édition 2015 du Paris Open Source Summit arrive à grand pas (18 et 19 novembre 2015, aux Docks de Paris), l’intégrateur de solutions open source Smile et le groupe Open Wide ont ouvert des négociations exclusives en vue d’un rapprochement.

Ce qui permettrait de consolider les assises en tant que deuxième acteur influent en France dans ce segment derrière Linagora.

Objectif de cette passerelle Smile – Open Wide : renforcer les expertises dans des domaines comme les systèmes embarqués, les applications métiers Java, l’infogérance et le mobile natif.

Six axes de développement ont été d’ores et déjà érigés : « Digital », « E-business », « Collaboratif », « Applications métiers », « Infrastructure » et « Embarqué ».

Le nouvel ensemble pèserait chiffre d’affaires d’environ 70 millions d’euros répartis sur 9 pays et 18 agences. Il compterait près d’un millier de collaborateurs.

Les fondements de Smile remontent à 1991. Il revendique une place de leadership dans l’intégration open Source (800 collaborateurs, chiffre d’affaires de 52,8 millions d’euros, 8 agences à Paris, 8 autres à l’international) avec des clients comme Evian, Carrefour, Nestlé ou Safran.

De l’autre côté, le groupe Open Wide est apparu en 2001. ll affiche désormais 15 millions d’euros de CA avec une « forte récurrence » et dispose de près de 150 collaborateurs. Parmi ses références, il met en avant des clients comme Airbus, Thales, Safran, STMicroelectronics, Zodiac ou Samsung.

Open Wide dispose de présence à Paris et en régions (Lyon, Grenoble, Toulouse) et au Luxembourg).

(Crédit photo : page Facebook Smile)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur