Snap en Bourse : le rendez-vous est pris avec Wall Street

BourseEntrepriseMarketingPublicitéSocial Media
ipo-snap
3 2

Snap a déposé un prospectus auprès de l’autorité de régulation des marchés financiers américains en vue d’une introduction en Bourse.

La ruée vers Wall Street a débuté pour Snap.

À en croire plusieurs sources que Reuters dit « proches du dossier », la start-up américaine à l’origine de l’application Snapchat a enclenché sa procédure d’introduction en Bourse avec le dépôt d’un prospectus auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés financiers aux États-Unis).

Le document a été communiqué de manière confidentielle – avant l’élection de Donald Trump – en vertu du Jumpstart Our Business Startups Act. Cette loi en vigueur sur le territoire U.S. permet aux sociétés dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1 milliard de dollars de tester la réceptivité des marchés publics sans communiquer de données financières.

Snap a effectivement dégagé, sur son dernier exercice, moins de 60 millions de dollars de revenus. La progression est toutefois nette d’une année sur l’autre, sachant que le compteur s’était établi à environ 3 millions de dollars en 2014,  d’après des documents qui ont fuité.

Cette croissance devrait se poursuivre : l’entreprise dirigée par Evan Spiegel aurait déjà atteint son objectif de 300 à 350 millions de dollars fixé pour 2016 et elle pourrait dépasser le milliard l’an prochain, dans la lignée des projections d’eMarketer.

Tu veux mes lunettes ?

L’API publicitaire disponible depuis quelques semaines devrait favoriser la progression des ventes. Elle permettra aux marques d’acheter des espaces via des agences certifiées (les « Ads Partners », tels qu’Amobee, SocialCode et TubeMogul), à travers un système d’enchères au CPM. Des « Creative Partners » sont également dans la boucle pour produire certains formats, dont les vidéos verticales.

Snap n’a pas attendu que cette plate-forme publicitaire fasse ses preuves pour aller sonder les marchés boursiers. Au timing actuel, l’IPO pourrait intervenir début 2017. On évoque plus précisément le mois de mars, échéance pressentie depuis plusieurs semaines (on parlait encore, cet été, du 2e semestre 2017).

Valorisé autour de 20 milliards de dollars depuis son dernier tour de table vraisemblablement étalé sur plus d’un an et officiellement bouclé en mai, Snap n’exclurait pas de viser le seuil des 25 milliards. Si l’opération se déroulait sur cette base, elle constituerait la plus grosse IPO dans le secteur depuis celle d’Alibaba en 2014 (valorisation : 168 milliards de dollars pour le groupe chinois).

Snap ne s’est pas rebaptisé ainsi pour rien : la disparition du « chat » illustre une ouverture à d’autres segments de marché que la messagerie instantanée. La récente annonce des lunettes connectées « Spectacles » l’illustre, avec un canal de commercialisation surprenant : des distributeurs automatiques éphémères.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur