Nouvelle levée de fonds : Snapchat vaut désormais 10 milliards de dollars

Apps mobilesEntrepriseLevées de fondsMarketingMobilitéPublicité
snapchat-levee-fonds

Snapchat poursuit son ascension avec un tour de table qui flirte les 500 millions de dollars. La valorisation monte en flèche.

L’ascension éclair de Snapchat est loin d’être éphémère si l’on s’en tient au nouveau tour de table réalisé par la société californienne qui édite une application de partage éphémère de photos et de vidéos.

Selon un document rempli à l’attention de la SEC (gendarme de la Bourse aux Etats-Unis) disponible le 31 décembre, elle a effectué une levée de de fonds de 485,6 millions de dollars .

Si l’on en croit des indiscrétions de Bloomberg, parmi les 23 investisseurs figurent Amazon et Yahoo. Le CEO co-fondateur Evan Spiegel, échafaudé par les fuites d’informations portant sur les projets de sa société sur fond de Sony Hack, reste discret sur les noms des nouveaux investisseurs qui apportent leur soutien.

On n’en connaît néanmoins un certain nombre comme le groupe Internet chinois Alibaba ou les sociétés de capital-risque Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB) et General Catalyst Partners.

Depuis le démarrage des activités de Snapchat en 2011, Crunchbase évoque un montant global d’environ 650 millions de dollars levés.

Snapchat serait désormais valorisée 10 milliards de dollars, estime TechCrunch (un niveau déjà évoqué fin août par le Wall Street Journal). La start-up va-t-elle rejoindre le firmament à côté d’Uber (application VTC, USA) et Xiaomi (fabricant de smartphones, Chine), évaluées respectivement à 40 et 46 milliards de dollars ?

Rappelons qu’en novembre 2013, Snapchat avait repoussé les avances de Facebook qui cherchait à acquérir l’application communautaire pour 3 milliards de dollars.

La base de membres continue de gonfler : 200 millions d’utilisateurs actifs par mois (et plus de 700 millions de “snaps” éphémères générés par jour).

Mais comment parvenir à rentabiliser l’activité de la société ? C’est la publicité qui devrait transformer la start-up en machine à cash. Elle va faire son apparition dans “Our Story”, une rubrique dévoilée en juin dernier. Celle-ci a été exploité sur le thème du réveillon du Nouvel an. Ce format documentaire a permis d’agréger les snaps d’utilisateurs (sur le volontariat) postés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre.

Mais il reste à transformer l’essai en renforçant l’ancrage au modèle publicitaire. C’est la tâche qui incombe à Mike Randall, qui vient d’être débauché de…Facebook.


Quiz : Connaissez-vous les sites de rencontres ?

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : 360b)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur