Snapseed : Google sur les traces d’Instagram

Cloud
Google Snapseed retouche partage photos

Pour faire du partage de photos un pilier de son réseau social, Google s’inspire du succès d’Instagram et déploie sa propre application mobile : Snapseed. Embouteillage au tournant.

La montée en puissance d’Instagram suscite bien des convoitises. Le service de retouche et de partage de photos voit émerger un concurrent de taille : Snapseed, édité par Google.

Cette application mobile héritée du rachat de la société Nik Software était déjà disponible sur iOS, pour 4,99 dollars. La voici portée sur Android (version 4.0 “Ice Cream Sandwich” et ultérieures) et désormais placée sous le régime de la gratuité.

Entrevu pour l’heure comme un complément à l’éditeur photo de bonne facture dont dispose déjà Google+, Snapseed devrait à terme s’y substituer, avec une cible potentielle de “500 millions d’utilisateurs“, selon le groupe Internet de Mountain View.

Fort d’une présence sur le Web et les terminaux mobiles, l’ensemble s’apparente fortement à Instagram, avec des outils de retouche comparables : correction des couleurs, amélioration du contraste, réglage de la saturation, balances des blancs, détourage…

Dans un deuxième temps, l’on applique des filtres (noir et blanc, sépia, mise en valeur du premier plan, etc.) avant de publier le cliché et de le partager sur les réseaux sociaux.

En exploitant ce concept, Instagram a réuni sous sa coupe 100 millions d’utilisateurs et s’est “offert” à Facebook pour 747 millions de dollars.

Désireux d’établir une alternative, Google est allé chercher sa pépite outre-Rhin, en rachetant Nik Software.

Cette société spécialisée dans les solutions de retouche d’images numériques a notamment des attaches avec Nikon, entré dans son capital en 2005.

Son portefeuille inclut des solutions comme Viveza (éditeur), Dfine (réduction du bruit électronique), Color Efex Pro (correction des couleurs) et Sharpener Pro (accentuation de la netteté).

Quant à Snapseed, son intégration dans Google+ n’a pas pour autant marqué la fin de son existence en tant qu’application autonome. Google veut s’assurer de coloniser un large éventail de plates-formes.

Et de réhabiliter son réseau social, peuplé par 135 millions de membres actifs, selon Vic Gundotra, le vice-président de l’ingénierie.

Google Snapseed retouche photos

—– A voir aussi —–
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les secrets et astuces de Google ?

Crédit photo : Adam Radosavljevic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur