La SNCF stoppe un concours Pokémon GO…Trop risqué en gare

MarketingSocial Media
poketrain-sncf
4 23

La SNCF a interrompu une animation Pokémon Go au nom de la sécurité des passagers en gare. Certains comportements entraînent des risques.

On stoppe tout par mesure de « sécurité des passagers ». Début août, la SNCF a initié un jeu en surfant sur le phénomène Pokémon Go.

Les usages des trains et le public en règle générale se rendant dans les gares étaient invités à prendre des copies d’écrans de personnages de l’univers Pokémon aperçues grâce à l’app ludique de réalité virtuelle qui fait fureur actuellement. Il fallait ensuite ensuite les envoyer à la SNCF dans le cadre d’un concours sous le hashtag #POKETRAIN avec dotation de lots.

Mais, au regard de « certains comportements à risque observés dans les gares » selon le service de presse du groupe de transport ferroviaire, le jeu a interrompu le jeu « rapidement » alors qu’il venait à peine d’être ouvert.

A travers son compte Twitter @SNCF_Digital, les usagers ont été avertis de ce revirement jeudi après-midi. Tout en précisant brièvement comment la distribution des lots allait être organisée.

Même si la SNCF regarde le phénomène Pokémon Go avec une certaine bienveillance, elle lance un appel à la prudence. L’un des principaux problèmes vient des adeptes de Pokemon Go qui se rapprochent trop près des quais à la recherche d’un Carapuce alors qu’un train arrive en gare ou passe en gare sans s’arrêter (avec le risque d’être happé).

On voit déjà des comportements déviants avec des personnes qui portent un casque pour écouter de la musique sur un smartphone ou qui font des selfies sur les voies. Alors les dresseurs étourdis de Pokemon ne font qu’élargir les risques courus par les mobinautes.

Entre animation et vigilance

Fin juillet, la SNCF avait déjà adressé une note interne pour souligner les dérives. « Il est demandé à tous les agents SNCF de faire preuve d’une grande vigilance et d’une réactivité accrue en cas de situations pouvant porter atteinte à la sécurité des voyageurs, du personnel, et des infrastructures ferroviaires », stipulait la note relayée dans la presse.

Vu sous un autre angle, la SNCF peut aussi s’amuser du phénomène Pokémon Go. Notamment à travers la « voix de Simone », du nom du surnom de la porte-parole adressant des messages vocaux d’information. Ils sont diffusés en gare pour les usagers sur les quais et associés à la célèbre signature musicale.

« Dresseurs, dresseuses (…) Redoublez de vigilance pour les attraper (…) Ne descendez jamais sur les voies. SNCF vous souhaite une bonne quête. » Vous pouvez ré-écouter le message spécial « accrocs de Pokémon Go » sur la page Facebook de la SNCF (contribution vidéo en date du 26 juillet).

A lire également sur ITespresso.fr : Pokémon Go : le marketing tente de dresser le phénomène (02 août 2016)

(Crédit photo : @SNCF_digital)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur