Snips : l’intelligence artificielle à la rescousse pour personnaliser les interfaces utilisateurs

Big dataData-stockageEntrepriseLevées de fonds
snips-levee-fonds-data-scientists
4 29

La start-up française Snips lève 5,6 millions d’euros pour développer ses algorithmes d’intelligence artificielle visant à personnaliser l’interface (apps ou terminaux).

Du big data, de l’intelligence artificielle et une équipe talentueuse de data scientists…Snips fait partie des start-up prometteuses installées en France, qui vient de boucler une jolie levée de fonds.

Elle fait partie des seize lauréats de la phase 2 du Concours mondial de l’innovation 2030 dont la liste a été dévoilée mi-mai.

La société exploite des algorithmes d’intelligence artificielle pour développer une interface pour smartphone de personnalisation savante qui prend en compte le contexte pour accéder aux services adéquats.

« Comment l’intelligence artificielle va faire disparaître les technologies au profit de l’expérience utilisateur », c’est le mantra de Snips. La technologie pourrait être adaptée à tous les terminaux que l’on utilise au quotidien.

Elle est à l’origine de l’application Tranquilien en partenariat avec la SNCF (« assistant de confort à bord des trains »). Mais, pour avoir une idée des projets originaux d’apps, rendez-vous sur la partie lab du site Web de Snips

La création de la start-up remonte à 2013. Aux commandes, on trouve deux têtes pensantes : Rand Hindi (CEO, un jeune entrepreneur qui a fondé sa première agence de développement Web dès l’âge de 15 ans, expert en bioinformatique reconnu par le MIT) et Maël Primet (COO, expert en mathématiques et informatique issu de l’École Normale Supérieure in Paris, et Ingénieur du Corps des Mines).

Pour la partie business, l’équipe d’une quinzaine de personnes est désormais épaulée par Yann Lechelle, co-fondateur d’AppsFire qui a pris les fonctions de COO de Snips.

Selon Industrie et Technologies, la start-up parisienne vient de boucler une levée de fonds de 5,6 millions d’euros auprès d’une série d’investisseurs américains et français incluant The Hive, 500 startups, Brent Hoberman ou Xavier Niel.

Les fonds récoltés serviront à accélérer le recrutement d’ingénieurs et de data scientists.

(Crédit photo : Rand Hindi) : remise des prix aux lauréats de la phase 2 du Concours mondial de l’innovation 2030 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur