SOA et ALM : Telelogic pousse l’intégration de ses outils

Cloud

La firme IT, propriété d’IBM, lance la V5 de Telelogic Change 5.0, une solution Web de gestion et de contrôle des workflows et des changements.

C’est l’une des axes de développement des produits IBM : accompagner les entreprises dans les processus d’innovation et de gestion de changement. Le rachat effectif, annoncé en avril de Telelogic du nom d’un éditeur de solutions orientées ALM (acronyme anglais d’Application Life Management, gestion de cycle de vie des applications), va dans ce sens.

Initialement, le groupe IT, d’origine suédois et créé dans les années 80, avait débuté ses activités dans le secteur de télécoms. Mais, au fur et à mesure des acquisitions stratégiques (cinq en tout dont la société française Verilog en 1999), il s’est orienté vers la fourniture de solutions d’automatisation et de supports pour les entreprises.

Telelogic, présent dans vingt pays et disposant d’un effectif de 1100 collaborateurs s’adresse en premier lieu à des clients grands comptes du monde de l’aéronautique, de la santé et de l’automobile : Airbus, Alcatel, DaimlerChrysler, Philips, Siemens…Depuis son intégration au sein d’IBM, Teleogic a rejoint la division Software Group d’IBM pour renforcer la gamme de produits Rational mais la marque Telelogic est conservée en l’état actuel pour commercialiser les outils de développement de logiciels et de systèmes.

Dans le courant du troisième trimestre 2008, Telelogic proposera la version 5.0 de Telelogic Change 5.0, une solution Web intégrée de gestion et de contrôle des workflows et des changements. Elle s’adresse aux responsables informatiques en charge de développer les systèmes d’information des entreprises et des chefs de projets pour créer des logiciels métier.

L’objectif est de fédérer des équipes de développeurs répartis dans divers centres du monde et de les mener à collaborer sur une plate-forme unique de gestion des changements. Même si elles utilisent des solutions hétérogènes de gestion de configuration. Telelogic assure qu’il a déployé la nouvelle version 5.0 de Change en prenant en compte l’esprit SOA (services oriented architecture ou architecture orienté services) que les directeurs de systèmes d’information insufflent dans leur organisation.

Générer un workflow SOA

Comment résumer les principales nouveautés de la solution Change 5.0 ? Dominic Tavassoli, vice-président Product Management, est venu les présenter dans nos locaux mi-mai. L’un des principaux points portent sur l’intégration avec la dernière version 11.1 de sa solution de modélisation métiers et d’architecture entreprise (Telelogic System Achitecture). D’autres modules y sont également associés : Telelogic Focal Point (solution de gestion de produits et de gestion de portefeuille produits) et Telelogic Synergy (gestion de configuration et de contrôle de version).

Avec ses multiples combinaisons autour de Change 5.0, l’objectif est de favoriser un “workflow SOA” censé faciliter la tâche des entreprises qui ancrent leur système d’information dans ce type d’approche. D’autres modules font également l’objet d’une intégration approfondie comme System Architect et Tau 4.1, la dernière version de son développement piloté par la modernisation pour les solutions d’informations complexes (annoncées fin 2007), en vue de favoriser les échanges de données entre les services commerciaux et informatiques.

Dans le domaine de l’ALM, Telelogic rencontrait auparavant un sérieux concurrent…IBM. Mais la rivalité s’est naturellement effacée depuis le rapprochement des deux firmes. En revanche, Dominic Tavassoli indique qu’il suit avec intérêt les projets de Microsoft avec TeamFoundation (le socle d’intégration de l’éditeur). “Des acteurs comme Borland ou Serena se sont plutôt désengagés de l’ALM”, estime le représentant de Telelogic.

Voir également de Silicon.fr (groupe NME) sur le sujet : Telelogic (IBM) : les nouveaux outils ‘développement et intégration’


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur