Social dining : VizEat avale son concurrent Cookening

EntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
vizeat-cookening

La start-up française VizEat, qui propose de mettre en relation hôtes et invités pour des partages de repas maison, a croqué son concurrent Cookening pour se développer à l’international.

La plate-forme française VizEat, spécialisée dans le « social dining » ou repas chez l’habitant de puis l’été 2014, s’est emparé de son concurrent Cookening, fondé en 2013 par trois entrepreneurs français. Le montant de de rachat n’a pas été dévoilé.

Ces deux start-up ont investi le même créneau : proposer à des internautes de réserver et déguster un repas chez un hôte particulier, partout dans le monde, et ainsi de partager un repas « comme à la maison » en ayant la possibilité de rencontrer différentes personnes. Une variation plus conviviale du restaurant…

Ainsi, l’hôte qui souhaite recevoir un inconnu à déjeuner ou dîner poste sur VizEat ou Cookening une photo des plats proposés et l’endroit où il se trouve.

Un futur convive intéressé envoie un message à l’hôte pour en savoir plus sur sa cuisine et ses disponibilités. Une fois la réservation actée, l’invité paie en ligne pour confirmer sa demande. L’argent sera reversé à l’hôte une fois le repas passé.

Une fois ce moment convivial partagé, les protagonistes sont invités à laisser un commentaire sur le profil en ligne de l’hôte ou de l’invité.

Contrairement à Cookening, VizEat, fondé par Jean-Michel Petit et Camille Rumani, était parvenu à boucler une levée de fonds d’un million d’euros l’année dernière auprès du fonds britannique Eurovestech.

Le rachat de Cookening permettra à VizEat d’accélérer son déploiement à l’international.

 

Crédit image : Goran Bogiecevic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur