Social gaming : Electronic Arts demande des crédits à Facebook

Cloud

L’éditeur de jeux vidéo EA compte exploiter les crédits virtuels Facebook pour que les membres du réseau social puissent profiter de son catalogue de jeux qui s’étend.

En signant un accord avec Facebook, Electronic Arts cherche à rattraper la vague du social gaming.

Chaque mois, 200 millions d’internautes jouent en ligne via le réseau social. D’une durée de cinq ans, ce partenariat EA – Facebook facilitera l’achat de crédits virtuels (Facebook Credits) pour entamer des parties de jeux émanant de l’éditeur californien.

“Ils seront la méthode exclusive de paiement pour les jeux d’EA sur Facebook”, est-il souligné dans un communiqué.

Fin 2009, Electronic Arts avait acquis Playfish, éditeur de jeux orientés “social gaming” comme Pet Society et Restaurant City.

Ces deux titres feraient d’ailleurs partie du top 10 des jeux les plus populaires sur Facebook.

EA prévoit d’étendre son catalogue de jeux de sports (le football en premier lieu). Il compte aussi sur l’exploitation de franchises de marques ludiques comme Monopoly pour Facebook, Pogo Games mais aussi Scrabble ou Boggle (Hasbro).

Selon l’accord signé avec Facebook, Electronic Arts encaissera 70% des recettes tirées de l’achat de “crédits Facebook”. Conformément à la proportion réservée à tout développeur tiers sur Facebook.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur