Social TV : Facebook resserre les liens avec TF1 et Canal Plus

Cloud
facebook-tf1-canalplus-social-tv

Le réseau social signe deux accords distincts avec les deux groupes audiovisuels pour l’exploitation poussée d’outils de suivi et d’analyse des conversations autour des programmes télé.

Facebook est tout aussi intéressé que Twitter pour monter des partenariats avec le monde de la télévision, synonyme d’interactivité et générateur d’audience pour ces services 2.0.

Ainsi, le réseau social vient de signer des accords distincts avec TF1 et Canal Plus en leur mettant à disposition des outils innovants qui permettent de suivre et diffuser en temps réel les conversations autour des programmes de leurs chaînes.

Les deux groupes engagés dans la télévision payante et gratuite n’avaient pas attendu ce partenariat pour développer des jonctions avec les médias sociaux. Ainsi, la filiale interactive eTF1 avait déjà intégrer Facebook et Twitter en élaborant sa stratégie “second écran”.

Cette fois-ci, les jonctions sont approfondies avec l’outil Keyword Insight API, qui permet aux chaînes de mesurer le nombre de publications autour d’un sujet précis et les analyser de manière socio-démographique.

Autre service qui peut être potentiellement exploité par les groupes médias français : PublicFeed API permet d’afficher et de mesurer le taux de conversations qui a lieu sur Facebook en temps réel pendant la diffusion de leurs programmes.

Le regroupement des données est réalisé de manière anonyme, assure Facebook. Un gage de respect de la vie privée, estime le réseau social dans sa communication.

Laurent Solly, DG de Facebook France et ancien dirigeant de la régie TF1, se déclare “ravis de pouvoir avancer si vite en France et faire naître ces liens forts avec des partenaires clés, TF1 et Canal +, qui pourront intégrer les informations issues de Facebook au cœur de leurs programmes”.

Les médias affiliés affichent leur satisfaction. “Nous sommes par conséquent très heureux d’intégrer à notre proposition digitale les dernières fonctionnalités de Facebook et de permettre à notre public de multiplier les interactions et les échanges autour de nos contenus premium”, déclare Olivier Abecassis, Directeur général d’eTF1.

Parallèlement, un test est mené avec Twitter pour ajouter une certaine pertinence dans les conversations entre marques et des membres du réseau social (“Twitter Amplify“).

De son côté, Fabienne Fourquet, Directrice des nouveaux contenus du groupe Canal Plus (au-delà de la chaîne cryptée, l’accord porte aussi sur D8, D17 et iTélé), considère que Facebook “permet aujourd’hui d’avoir accès à de nombreuses données publiques sur les conversations autour de nos programmes, que nous aurons désormais la possibilité d’exploiter et de valoriser sur l’ensemble des chaînes”.

Dans un récent focus “social TV” réalisé par Médiamétrie en partenariat avec Mesagraph, on apprenait qu’un internaute sur 5 a déjà posté un commentaire en lien avec un programme TV sur un blog, un réseau social ou le site de la chaîne. Le ratio passe à près d’1 sur 3 pour la tranche d’âge 15-24 ans.

Depuis septembre 2012, les liens téléspectateurs – Twitter ont connu une forte progression : 800 000 personnes ont commenté au moins un programme TV en mai 2013, soit 2,3 fois plus qu’en septembre 2012.

Facebook flirte avec la télé partout dans le monde
Dans le monde, Facebook multiplie les accords avec les groupes de télévision. En Europe avec ARD, ZDF et ProSiebenSat.1 en Allemagne, Channel 4 au Royaume-Uni et Danish Television (DR) au Danemark. Mais aussi au-delà avec EsporteIntertivo au Brésil,  CBC au Canada, Star networks en Inde et Discovery International.

 

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: Finchen)

———————–

Quiz : Que savez-vous des écrans ?

———————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur