Sodexo prend la main sur la cantine en ligne de FoodChéri

Un premier exit pour Breega Capital.

La start-up FoodChéri, que le fonds de capital-risque accompagne depuis sa levée d’amorçage en 2015, passe sous le contrôle de Sodexo.

Le groupe industriel de restauration collective ne communique pas le montant engagé dans cette prise de participation majoritaire.

Il explique néanmoins que l’opération doit lui permettre de « faire évoluer son offre dans un environnement de travail en mutation, de moins en moins dépendant de la localisation géographique des salariés. »

FoodChéri s’est positionné sur cette problématique avec une offre de restauration « intégrée », allant de la préparation des plats à leur livraison par coursier.

Créée en février 2015, la FoodTech avait ouvert, quelques semaines plus tard, son offre qu’elle présente comme un « restaurant virtuel ».

Sa « brigade » de chefs cuisiniers prépare, chaque jour, avec des « produits frais et de saison », une dizaine de plats – ainsi que des entrées, des desserts et des boissons – acheminés depuis une dizaine de hubs en Île de France.

Ces derniers se trouvent à Paris, Boulogne, Saint-Ouen, La Garenne-Colombes… et Montreuil, où FoodChéri avait relocalisé son siège social en 2016.

Parmi les chantiers prévus sous l’ère Sodexo figure l’ouverture d’une nouvelle cuisine de 2 000 m².

L’équipe fondatrice* restera en place, emmenée par le directeur général et président du conseil d’administration Patrick Asdaghi.

L’intéressé pilotait auparavant le marketing chez La Fourchette, où il avait côtoyé celui qui allait devenir l’un de ses associés dans l’aventure FoodChéri : David Ginat, qu’on retrouve dans la vidéo ci-dessous, présentant les défis techniques de l’entreprise, entre projets open source et framework Symfony 2.

À la table des investisseurs

Avec son équipe de 70 personnes, FoodChéri dit livrer 12 000 repas par semaine, dans la capitale et sa petite couronne (cf. la carte des zones couvertes), dont une partie à quelque 200 entreprises utilisatrices de l’offre qui leur est dédiée.

Pour développer son activité, la jeune pousse s’est appuyée sur une série de partenariats, notamment avec le service de transport privé Marcel (récemment tombé dans le giron de Renault), le réseau de salles de sport CMG Sports Club… et la plate-forme VoD Fnac Play.

Cette dernière passerelle fait sens au regard du soutien que Jacques Veyrat, qui occupe depuis l’été dernier la présidence du conseil d’administration du nouvel ensemble Fnac Darty, avait apporté à FoodChéri lors de sa levée d’amorçage d’un million d’euros, aux côtés d’entrepreneurs comme Anthony Ravau (My Media) et Geoffroy de Becdelièvre (Marco Vasco, voyages sur mesure).

Un deuxième tour de financement était intervenu un an plus tard, en septembre 2016, pour un montant de 6 millions d’euros. Breega Capital avait remis au pot, accompagné entre autres par 360 Capital Partners.

* La directrice opérationnelle Julia Chican Vernin est également membre de l’équipe fondatrice. Ex-directrice marketing et développement chez Flam’s, elle avait créé le guide culinaire de voyage Eatrip.

Crédit photo : wuestenigel via Visualhunt / CC BY