Solaris sur architecture x86 : le retour

Cloud

A la demande de ses clients, Sun Microsystems livre à nouveau une version de son Unix, Solaris 9, pour serveurs Intel. L’engagement de Sun autour de cette plate-forme sera-t-il, cette fois-ci, sans ambiguïté ?

Après divers atermoiements, Sun Microsystems commercialise à nouveau son système d’exploitation Solaris, dans sa version 9, pour architectures Intel x86. Il y a un an, il avait en effet décidé l’arrêt complet des éditions de Solaris pour processeurs Intel 32 bits. Sun Microsystems avait alors justifié sa décision en invoquant le contexte économique : la version 8 de Solaris pour Intel étant téléchargeable gratuitement, Sun dépensait de l’argent en développement sans en retirer de bénéfices. Sa décision avait cependant mécontenté les utilisateurs de Solaris 8 pour processeurs Intel. Ceux-ci avaient alors lancé aux Etats-Unis une campagne de presse appelant le constructeur à revenir sur sa décision, ce qui est désormais chose faite. La nouvelle version est commercialisée au prix de 90 dollars ; Sun assurera en complément un support technique payant par téléphone de 75 dollars par an pour une station de travail et de 1 275 dollars pour un serveur d’entrée de gamme. L’intérêt du couplage Solaris/processeur x86 est d’apporter les qualités de l’OS, notamment en matière de sécurité, aux serveurs Intel d’entrée de gamme et d’être une alternative à Windows.

Enrichir l’offre applicative

Mais jusqu’à présent, les serveurs Intel sous Solaris n’ont pas vraiment rencontré le succès. Historiquement, la version pour architectures Intel de Solaris n’a jamais été prioritaire chez Sun, ce dernier préférant mettre l’accent sur le tandem constitué par Solaris et ses processeurs à hautes performances UltraSparc. En outre, le segment des serveurs bas de gamme est bien occupé par HP, Dell et IBM. Est-il encore temps pour Sun de s’y faire une place ? Dispose-t-il d’un réseau commercial adapté ? Autre problème : l’offre applicative disponible pour ce système d’exploitation n’est peut être pas assez riche pour rendre ces serveurs attractifs. Toutefois, Solaris 9 pour architectures x86 intègre certains logiciels de la gamme One.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur