Solocal dévoile un nouveau plan de restructuration financière

BourseEntreprise
solocal-restructuration-financiere
3 1

Après une premier plan rejeté en AG, Solocal remodèle son plan de désendettement censé apaiser l’ensemble des parties concernées, y compris les créanciers et les petits actionnaires.

Solocal va-t-il sortir de l’enfer des modalités renégociées de sa restructuration financière ? Après un premier projet rejeté le 19 octobre par l’assemblée générale des actionnaires, la direction du groupe de services numériques dédiés aux entreprises et aux commerçants (dont la cotation est suspendue sur Euronext Paris depuis le 20 octobre) dévoile une nouvelle mouture approuvée par trois de ses créanciers qui représentent 37% du montant du crédit syndiqué*.

Le nouvel accord nécessite l’accord du comité des créanciers (une réunion est prévue le 30 novembre prochain) et l’aval des actionnaires (une AG extraordinaire est prévue le 15 décembre). Le chemin est encore long.

Quelles sont les grandes lignes de ce nouveau plan ? Ce nouveau plan prévoit notamment l’octroi aux actionnaires existants de trois actions gratuites pour deux actions détenues (contre une action gratuite par action détenue dans le projet initial).

Il prévoit également une « réduction substantielle » du nombre d’actions souscrits par les créanciers : seulement 45 millions de BSA créanciers (la fourchette basse par rapport au premier plan) seront émis si la société n’effectue pas de levée de nouveaux capitaux.

Mais si Solocal parvient à lever plus de 250 millions d’euros, les conditions changent : on oublie l’émission de nouveaux BSA créanciers. Dans sa communication financière, le groupe numérique français déclare « travailler activement à la recherche de nouveaux investisseurs identifiés susceptibles de participer au renforcement des fonds propres ».

Tandis que les modalités de l’émission avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) réservé aux actionnaires de 400 millions d’euros à un prix de souscription d’un euro « resteraient inchangées ».

Egalement prévu dans les clauses du nouvel accord : Solocal pourra anticiper à tout moment le remboursement de sa dette résiduelle de 400 millions d’euros sans pénalité.

Il en ressort de ce nouveau projet la volonté de favoriser un peu plus les petits actionnaires (regroupés dans l’association RegroupementPPLOCAL) et l’assurance pour les créanciers  d’être mieux représentés dans la future gouvernance du groupe une fois l’accord de restructuration bouclée.

Si tout se passe comme prévu avec cette nouvelle mouture, le niveau d’endettement passerait de 1,16 milliard d’euros à 400 millions d’euros. Ce qui permet de relâcher la pression financière sur le groupe pour déployer son plan stratégique de développement. Mais la question de l’arrivée d’un nouvel investisseur demeure crucial pour soutenir l’effort global de rebond.

De son côté, l’association RegroupementPPLOCAL (1680 actionnaires de l’ex-PagesJaunes) affirme dans une réaction diffusée ce jour qu’elle « soutient le plan révisé » présenté par la direction du groupe Solocal.

*Les trois créanciers sont des fonds gérés ou conseillés par Paulson & Co, Monarch Alternative Capital et Amber Capital UK.

Crédit photo : Solocal (siège social)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur