SoLocal : la restructuration financière révisée passe le cap des créanciers

BourseEntrepriseManagement
solocal-restructuration-financiere
1 1 Donnez votre avis

La direction de SoLocal obtient le soutien de plus de deux tiers des créanciers sur son projet révisé de restructuration financière. Le chemin est encore long pour une sortie de crise.

Si la situation du réseau social BtoB Viadeo en redressement judiciaire est inquiétante, regardez celle de SoLocal qui semble encore plus préoccupante à plus d’un titre : une dette dépassant le milliard d’euros, un développement figé dans l’attente d’une assemblée générale extraordinaire qui sera déterminante à la mi-décembre et un actionnariat éclaté avec des dissensions multiples et des divergences d’intérêts.

L’horizon semble s’éclaircir un peu pour le groupe qui fournit des services numériques aux TPE/PME (en exploitant notamment l’annuaire PagesJaunes.fr).

Hier (30 novembre), la direction de SoLocal a annoncé avoir obtenu l’accord de plus de deux tiers des créanciers sur son projet révisé de restructuration financière. Ce qui correspond au seuil nécessaire pour que le plan soit soumis au vote des actionnaires prévu le 15 décembre. Ensuite, en cas d’approbation, il devra encore recevoir le feu vert du tribunal de commerce de Nanterre.

Le groupe SoLocal rappelle le contexte tendu dans sa communication financière : « L’adoption du plan révisé est urgente au regard de l’évolution récente de son activité. Elle est critique pour assurer la continuité de l’entreprise, préserver son corps social et pérenniser le futur de la Société. »

Pour tenter de sortir de ce bourbier, un « rapport indépendant » a été établi par le cabinet Didier Kling & Associés pour trouver une issue vers le haut de la révision de la restructuration financière.

Le dispositif escompté a vocation à ramener le niveau de l’endettement à 400 millions d’euros, « soit un niveau jugé soutenable pour permettre à SoLocal de poursuivre son activité et déployer son plan stratégique ‘Conquérir 2018 » (ce dernier étant d’ores et déjà repoussé de six mois).

Mais la prochaine AG risque d’être mouvementée en raison des « comportements individuels de chacun des actionnaires, mais également du comportement collectif de l’ensemble des actionnaires ».

Dans cette restructuration financière, les créanciers font l’objet d’une attention particulière. « Ils peuvent se prévaloir d’un rang de priorité vis-à-vis des détenteurs du capital [car] il n’existe pas à ce jour d’alternative crédible pour sortir la société de l’impasse financière dans laquelle elle se trouve. »

SoLocal a repris sa cotation en Bourse aujourd’hui (1er décembre) après une suspension survenue la veille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur