Solutions 3D : Total Immersion veut se rapprocher de la Silicon Valley

Mobilité

L’éditeur français de logiciels 3D a effectué un tour de table de 4,5 millions d’euros pour renforcer son positionnement dans le monde.

La société française Total Immersion s’est spécialisée dans la “réalité augmentée”, c’est-à-dire les solutions logicielles permettant de traiter en temps réel des images réelles et des objets 3D virtuels. Après un premier tour de table de 1,5 million d’euros en 2001, Total Immersion vient de lever 4,5 millions d’euros supplémentaires auprès de trois fonds d’investissement. Partech International et I-Source Gestion, les deux premières d’entre elles, détenaient déjà une part de son capital. Elaia Partners, société de gestion spécialisée dans les activités logicielles, les rejoint aujourd’hui.

Total Immersion a été créée en 2000 par Bruno Uzzan et Valentin Lefevre, deux Français avec des expériences professionnelles différentes, respectivement dans la finance et la simulation. Dénommée DFusion, la solution phare de la société permet de créer en temps réel des applications verticales de réalité augmentée avec des standards PC. “C’est un peu comme Jurassic Park, dix ans plus tard et en temps réel”, s’amuse Bruno Uzzan, PDG de lentreprise.

La société, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros en 2005 avec 28 salariés, souhaite utiliser les fonds qu’elle vient de collecter pour consolider son offre et renforcer sa situation à l’international. Elle s’apprête notamment à créer une filiale à San Francisco, à proximité de la Silicon Valley et des plus grands groupes de loisirs.

Une déclinaison de son offre pour de nombreux métiers

Total Immersion a déjà décliné son offre pour plusieurs métiers et de nouvelles applications pourraient suivre (pour les consoles de jeux vidéos, notamment). Dans le secteur de l’automobile, sa solution est utilisée par BMW, General Motors, Renault et Peugeot. “D-Fusion permet de travailler sur un véhicule en envisageant ce véhicule dans un monde réel, et donc d’anticiper la détection de certains problèmes de design ou d’architecture”, explique Bruno Uzzan.

Des clients dans le domaine militaire l’utilisent aussi pour “travailler sur des mélanges de réel et de virtuel afin d’entraîner les soldats”, ajoute-t-il. Dans le monde des loisirs et de la télévision, ce sont des acteurs comme Disney qui l’ont adoptée. Elle les aide à enrichir les habillages ou à intégrer des objets virtuels au programme en cours. Enfin, dans le cinéma, DFusion permet de “présenter au réalisateur ce que donneront ses effets spéciaux en temps réel”.

Sur son marché de la réalité augmentée, Total Immersion est, entre autres, en concurrence avec l’éditeur allemand Metaio.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur