Solutions BtoB de recherche : Microsoft pressé d’avaler Fast

Cloud

L’éditeur de Windows a annoncé son intention d’acquérir le spécialiste norvégien des solutions de recherche à destination des entreprises.

C’est une annonce très BtoB que Microsoft a réalisé en marge du Consumer Electronics Show plutôt orienté divertissement numérique mais le business n’attend pas.

Microsoft a officiellement déclaré qu’il comptait acquérir la société Fast Search & Transfer, d’une nom d’une société norvégienne spécialisée dans les solutions de recherche pour le monde des entreprises.

L’offre de Microsoft valoriserait le prestataire spécialisé “corporate search” à 1,2 milliard de dollars US. Le conseil d’administration de Fast Search & Transfer a déjà donné son accord pour ce rachat, qui devrait être bouclé dans le courant du deuxième trimestre 2008.

Avec cette opération de croissance externe, Microsoft se montre offensif dans le domaine des solutions de recherche pour les entreprises. Un segment qu’il avait éludé jusqu’ici. Les activités de Fast seraient parfaitement complémentaires à sa batterie de plates-formes proposées par Microsoft (Exchange Server, SQL Server, Office SharePoint Server).

Tableau contrasté des résultats

Créée en 1997, la société Fast est cotée depuis juin 2001 à la Bourse d’Oslo.
Les solutions Fast sont déployées par plus de 2600 partenaires et clients dans le monde entier, notamment America Online (AOL), CareerBuilder.com, Dell, IBM ou Vodafone. La société assure collaborer avec 90 intégrateurs systèmes et revendeurs influents (VARs) et avoir signé 30 accords de type OEM (intégration de ses solutions dans des packages).

Quant aux résultats financiers, on entend diverses versions : sur son site Internet, Fast Search & Transfer assure être rentable “chaque trimestre depuis quatre ans” et que la société ne dispose pas de dettes. Mais, PaidContent dresse un tableau plus sombre : la société afficherait des pertes de 100 millions de dollars pour le troisième trimestre de son exercice fiscal en cours et de 26 millions pour le trimestre précédent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur