Solutions vidéo : Brightcove confirme son ancrage en France

Cloud

De passage à Paris, Jeremy Allaire, CEO et fondateur de la société américaine qui fournit des solutions vidéo dans le cloud, a apporté des précisions sur ses ambitions en France.

Brightcove s’implante bel et bien en France. En avant-première, ITespresso.fr avait déjà balisé le sujet fin janvier en rencontrant Vanessa Wade, responsable en charge des ventes en Europe pour Brightcove.

Cette fois-ci, c’est Jeremy Allaire, ex-CTO d’Adobe et P-DG de Brightcove, qui a fait le déplacement à Paris pour officialiser l’arrivée du fournisseur de solutions facilitant la distribution de vidéos en ligne.

Concernant son implantation sur le marché français, Brightcove vient de recruter un directeur des ventes et annonce la mise en place de partenariats stratégiques et la signature de premiers clients nationaux.

Tout d’abord, Brightcove sera représenté en France par Henri Hallynck, ex-directeur commercial de Kewego (un concurrent local de Brightcove), qui reportera directement auprès de Vanessa Wade.

Pour défricher le marché, Brightcove avait d’abord fait appel à Philippe Bornstein, un expert en services et technologies vidéos.

Des premiers clients français sont présentés comme de nouvelles références Brightcove: Société Générale, Audi France et Roche.

Enfin, un partenariat stratégique – “mais non exclusif” précise Jeremy Allaire  – est confirmé avec Hub’Sales est confirmé. Ce fournisseur français de solutions de type Web analytics sert de support pour l’intégration des solutions Brightcove au sein des entreprises : gestion des contenus vidéo, publication de lecteurs vidéo, souscription, monétisation et analyse de trafic.

Mais le nombre de prestataires relayant les solutions Brightcove en France a vocation à s’étendre. Depuis décembre 2008, la société de  Jeremy Allaire a constitué un éco-système de 200 partenaires technologiques permettant d’étendre l’influence de ses solutions vidéo dans le cloud.

Brigthcove n’a pas à se plaindre du business : il recense 1300 clients répartis dans 45 pays (en Europe, on le trouve au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne). Logiquement, les médias (presse et magazine comme le New York Times) constituent l’un de ses premiers viviers de clients. Mais il a étendu ses solutions dans les domaines des services gouvernementaux, la santé, les marques et le commerce électronique.

Brightcove, qui compte un effectif de 220 personnes (300 d’ici la fin de l’année), ne communique pas ses résultats financiers. Tout juste évoque-t-il une hausse de 50% de son chiffre d’affaires en 2009 et qu’un niveau “cash-flow positive” a été atteint sur la même période.

Dans un récent article du Wall Street Journal, il est indiqué que son chiffre d’affaires serait proche de 50 millions de dollars en 2010 avec un niveau de cash-flow de 36 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur