Cloud

Sommet G8 – Deauville : Internet scruté par les 8 plus grandes puissances économiques

globe
0 0 Donnez votre avis

Après le Forum e-G8 de Paris, une délégation de patrons IT rendent leur conclusion aux chefs d’Etat les plus puissants du monde. Ca passe ou ça casse ?

Après les pavés de Paris, direction la plage de Deauville.

Après le Forum e-G8 organisé dans la capitale, une délégation de grands patrons du Net va rencontrer cet après-midi les chefs d’Etat des 8 plus grandes puissances économiques jeudi après-midi dans le cadre du plus traditionnel sommet G8 (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada et Russie).

Objectif de cette passerelle selon Nicolas Sarkozy : « fixer des règles minimum » de régulation susceptibles de convenir aux pays membres du G8 et la sphère IT (entreprises, communautés…).

Six personnalités IT sont envoyées en mission à Deauville pour rencontrer les chefs d’Etat : Mark Zuckerberg (Facebook), Yuri Milner (Mail.ru), Hiroshi Mikitani (Rakuten), Eric Schmidt (Google), Stéphane Richard (Orange) et Maurice Lévy (Publicis).

Après une conférence de presse organisée en début d’après-midi sur place, la délégation discuteront des conclusions du Forum e-G8 avec les chefs d’Etat de manière informelle.

On devrait ensuite aboutir à une position officielle en fin de journée. Sans doute sous forme d’une déclaration finale d’intention…

Plusieurs lignes directrices pourraient ressortir comme la protection de l’enfance sur Internet, la liberté d’expression, la lutte contre le terrorisme, le soutien à l’innovation et à la création d’entreprise…

Osera-t-on aborder des sujets moins consensuels comme la défense de la propriété intellectuelle face au piratage numérique ou une énième version de la « neutralité Internet » ou une dimension de régulation qui risque d’être interprétée comme une volonté de prise de contrôle politique du Net voire de filtrage pour les opposants les plus radicaux à cette passerelle « e-G8″…

Réponses dans quelques heures…