Sony Ericsson : le Mix Walkman “tout pour la musique”

Cloud
Sony Ericsson Mix Walkman

Sony Ericsson revient aux fondamentaux de sa gamme Walkman. Avec le “Mix”, principalement destiné aux férus de musique, le constructeur intègre une interface qui rappelle celle de ses téléphones Xperia.

En avril dernier, Sony Ericsson a suscité l’enthousiasme en intronisant le smartphone Arc catégorie “poids plume” aux capacités multimédia avancées doté d’un écran 4,2 pouces haute définition.

Avec le modèle Xperia Play, le constructeur s’est également enrichi d’un téléphone orienté jeux vidéo.

Une communauté d’amateurs s’est d’ailleurs forgée autour du premier appareil mobile à intégrer un émulateur officiel de la console PlayStation (propriété de Sony, faut-il le rappeler)

Au divertissement vidéo de l’Arc, à l’aspect ludique du Play, le tout frais Mix Walkman adjoint la musique.

Muni d’un système d’exploitation propriétaire développé par les équipes de Sony Ericsson, ce téléphone dispose d’un écran tactile 3 pouces qui laisse la part belle à la créativité de l’utilisateur.

Sony Ericsson Mix Walkman

Celui-ci pourra s’improviser disc-jockey grâce aux logiciels intégrés, parmi lesquels un lecteur audio agrémenté d’un égaliseur.

La prise casque (un jack 3,5 millimètres) n’est cependant pas utilisable en conjonction avec le haut-parleur interne. Ce qui nuit d’autant à l’aspect “DJ”.

Le bât blesse toutefois nettement plus avec l’implémentation d’une technologie monopoint : pas de multitouch pour le Mix Walkman, et un confort d’autant plus réduit à la manipulation.

Pour remonter la barre, un emplacement dédié accueillera des cartes au format microSD (compatible SDHC), d’une capacité allant jusqu’à 32 Gigaoctets.

De quoi donner de l’air à la puce mémoire intégrée, dont la capacité (100 Mégaoctets) porte à sourire dans le cadre d’un téléphone qui se veut musical.

Avec 32 Go d’espace, chacun pourra préparer sereinement sa bibliothèque multimédia et ses listes de lecture.

En revanche, pas de trace d’un éventuel GPS, ni même de la 3G. Tout au plus le Mix se raccrochera-t-il les réseaux GPRS et Edge. Son module GSM est actif sur une gamme de fréquences allant de 850 à 2100 MHz.

Quant à la résolution de l’appareil photo intégré (3,2 millions de pixels, sans flash ni autofocus), elle compense à peine l’anecdotique radio FM compatible RDS.

Equipé d’un module Wi-Fi, le Sony Ericsson Mix Walkman est d’une nouvelle génération, celle des réseaux sociaux. La navigation sur Internet, tout comme la réception et l’envoi de courriels, en font un appareil polyvalent.

La compatibilité annoncée avec les dernières technologies Java devrait étendre la gamme d’applications fonctionnelles sur ce système d’exploitation propriétaire.

L’autonomie annoncée (9 heures et 40 minutes en communication, 465h en en veille) devrait sensiblement chuter à l’écoute de morceaux de musique.

Il faudra user de certains artefacts pour économiser de la batterie. Désactiver la puce Wi-Fi ou baisser le niveau de luminosité, par exemple.

L’écran capacitif devrait lui aussi se montrer gourmand en énergie. Sa résolution de 240 pixels par 400 et l’absence vraisemblable d’accélération 3D ne feront pas du Mix Walkman une bête de compétition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur