Sony explore les arcanes du Miracast avec le Xperia T

Établi comme un standard ouvert pour la diffusion d’images sans fil, le Miracast se démocratise sous l’impulsion de Sony, qui rend son smartphone Xperia T compatible au moyen d’une mise à jour d’Android.

Sony Xperia T smartphone Miracast affichage sans fil

Au moyen d’une mise à jour d’Android, Sony va doter son smartphone Xperia T d’une prise en charge de la technologie Miracast et l’ouvrir ainsi à la transmission de l’image sans fil, vers des équipements compatibles.

La principale application du concept est la reproduction, sur un téléviseur, de l’affichage du smartphone. Le Xperia T est officiellement le 2e téléphone mobile compatible, après le Samsung Galaxy S3.

Avec l’Optimus G, LG est pressenti pour suivre la tendance et initier une déferlante que devrait stimuler Google, grâce au support natif du Miracast avec Android 4.2 « Jelly Bean ».

Anciennement connu sous l’appellation Wi-Fi Display, le standard Miracast est promu à l’initiative de la Wi-Fi Alliance.

Ce consortium de constructeurs et d’éditeurs milite pour l’adoption d’une norme ouverte de diffusion d’images sans fil, en réponse au protocole propriétaire Apple AirPlay.

Un sceau distinctif est décerné aux appareils qui répondent aux critères de la Wi-Fi Display Specification (définie en août dernier), mais aussi du W-Fi Direct, lequel permet l’interaction entre deux terminaux sans nécessiter de point d’accès.

Fin septembre, l’écosystème Miracast a accueilli la technologie Intel Wireless Display (WiDi), certifiée compatible dans sa révision 3.5.

Sur la liste des composants s’ajoutent ainsi tous les contrôleurs qui implémentent le WiDi. L’on retrouve également les processeurs Nvidia Tegra 3 et Texas Instruments OMAP.

Même constat pour les contrôleurs de Broadcom et Ralink, les modules RTL8192 et RTD1185 de Realtek, ainsi que les puces que Marvell et Mediatek implémentent dans les téléviseurs.

Malgré cette promesse d’interopérabilité entre les marques, on compte encore peu d’équipements compatibles en circulation.

The Verge note toutefois que le concept a fait des émules chez LG, qui s’y est essayé, au même titre que Sony, avec un dongle sans fil. Samsung a quant à lui élu les téléviseurs de la série Echo-P pour mener ses expérimentations.

Quelque éparses que fussent ces initiatives, la Wi-Fi Alliance veut croire en la démocratisation du Miracast à l’horizon 2016, avec comme objectif 1 milliard d’utilisateurs.

Crédit photo : Naypong – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Sony explore les arcanes du Miracast avec le Xperia T

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

07:25:18