Sony Hack : premières sanctions des USA contre la Corée du Nord

Régulations
sony-hack-usa-vs-coree-nord-sanctions-economiques

La riposte proportionnée des USA en réaction à la cyber-attaque contre Sony Pictures se traduit par des sanctions économiques frappant la Corée du Nord.

Après la cyber-attaque contre Sony Pictures, la “réponse proportionnée” des Etats-Unis se concrétise sous forme de sanctions économiques visant des hauts dignitaires de la Corée du Nord.

Concrètement, le Trésor américain pourra prendre de nouvelles “sanctions” contre dix responsables du régime et trois organisations et entreprises nord-coréennes proches du sommet de l’Etat.

C’est le “premier volet de notre réponse” aux “nombreuses provocations et particulièrement la récente cyber-attaque contre Sony Pictures”, selon la Maison Blanche qui a décrété ces mesures.

Le ton est ferme vis-à-vis de la Corée du Nord au regard “des actions destructives et déstabilisatrices” menées contre les intérêts de Sony aux Etats-Unis. “Nous utiliserons un large éventail d’actions pour défendre les entreprises et les citoyens américains et pour se défendre contre les tentatives de saper nos valeurs.”

Barack Obama n’a pas perdu de temps entre la menace de sanction et l’application.

Le régime autoritaire de Pyongyang est accusé d’avoir mené l’assaut sur le réseau informatique de Sony Pictures repéré fin novembre.

Il est également pointé du doigt à cause de la pression exercée sur la filiale cinéma de Sony pour interdire la sortie du film The Interview, qui met en scène de manière satirique le guide suprême nord-coréen Kim Jung-un. Quitte à proférer des menaces terroristes par le biais du groupe pirate “Guardians of Peace”.

Malgré l’annulation de l’avant-première à Noël, le film est finalement sorti dans des salles de cinéma et sur des plateformes vidéos sur Internet. En récoltant un certain succès.

“Nous prenons au sérieux l’attaque de la Corée du Nord qui avait pour objectif de causer un impact financier destructeur sur une société américaine et de menacer des artistes et d’autres personnes dans le sens d’une restriction de leur liberté d’expression”, déclare la Maison Blanche.

Rappelons que la cyber-attaque subie par Sony Pictures (Sony Hack) s’est transformé en piratage dévastateur : vol de données personnelles de milliers de collaborateurs et de documents confidentiels, écrasement de fichiers et interruption du réseau informatique.

C’est la première fois que les Etats-Unis édictent des sanctions économiques contre un pays après une cyber-attaque visant des intérêts d’une firme privée américaine mais perçue comme une menace pour la sécurité nationale.

D’un point de vue géostratégique, c’est plutôt le programme nucléaire de la Corée du Nord contesté par la communauté internationale qui fait traditionnellement monter la tension entre les parties.

Quiz : Connaissez-vous vraiment Sony ?

Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : solkanar


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur