Sony et Panasonic s’allient pour fabriquer des écrans OLED

Régulations
LG prépare des écrans OLED

Les Japonais Sony et Panasonic vont désormais fabriquer en tandem des écrans plats OLED pour téléviseurs et moniteurs.

Sony et Panasonic font officiellement cause commune sur le front de la technologie OLED.

Les deux groupes high-tech japonais vont conjointement concevoir des dalles grand format pour téléviseurs et moniteurs, avec en point de mire une production de masse à l’horizon 2013, peut-on lire dans un communiqué en date du 25 juin.

Cette alliance entérinée semble se faire jour une “résistance patriotique” face à la percée des groupes high-tech sud-Coréens sur ce créneau.

En l’état actuel, les deux parties évoquent juste des “co-développements” sans dimension capitalistique.

Son activité TV LCD déficitaire sur l’exercice 2011 à 4,42 milliards d’euros de pertes, Sony se devait d’explorer d’autres segments de marché au-delà même des querelles de constructeurs.

Le voici qui confirme son recentrage progressif sur l’OLED, après avoir coupé court à sa co-entreprise de fabrication d’écrans plats montée en 2009 avec Sharp.

Les initiatives en ce sens se multiplient, avec ce voile récemment levé sur deux prototypes qui exploitent respectivement la flexibilité (pliure à 45 degrés sans rompre) et la densité d’affichage (jusqu’à 2560 ppp sur un demi-pouce) des panneaux tactiles dits d’avenir.

Mais, sur le front de l’innovation, l’heure est à la consolidation des forces au Japon.

En tandem, Fujitsu et NTT Docomo ont récemment présenté un biface transparent à technologie OLED, utilisable sur ses deux côtés en simultané, notamment pour modéliser des objets en 3D.

Moyennant des accords de sous-traitance avec Junsung Engineering et Avaco, respectivement à 10 et 6,7 millions de dollars, le coréen LG s’est lui aussi signalé avec un écran souple de 3,5 pouces.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur