Sony présente le premier graveur Blu-Ray Disc

Cloud

Annoncé depuis quelques années, le successeur du format DVD actuel devient réalité chez Sony. Le constructeur a présenté le premier graveur Blu-Ray Disc qui permet de copier plus de 23 Go de données par disque et devrait évoluer, à terme, vers les 100 Go.

A l’occasion de la conférence de l’Association of Information and Image Management (AIIM) organisée à New York du 7 au 9 avril 2003, Sony présente son premier graveur Blu-Ray Disc et ses supports dédiés, sous forme de disques insérés dans une cartouche en plastique, en mode WORM (une seule écriture) ou RW (réinscriptible). Ce graveur de nouvelle génération permettra l’enregistrement de 23,3 Go de données sur un disque magnéto-optique de 12 centimètres de diamètre (type CD ou DVD) contre environ 9,1 Go pour les DVD actuels. Cette augmentation des capacités de stockage est permise grâce à l’usage du laser bleu dont la longueur d’onde de 405 nanomètres, inférieure à celle du laser rouge de 635 nm exploité pour les CD et DVD actuels, offre une plus grande finesse de gravure. D’autre part, la technologie mise au point par Sony offre un débit d’enregistrement de 9 Mo/s contre moins de 5 Mo/s actuellement.

Le constructeur nippon espère démarrer dès cet été la commercialisation de ses graveurs auprès des intégrateurs. Au format 5,25 pouces et interfacé en SCSI Ultra-wide 160, le modèle BW-F101 sera proposé à 3 000 dollars environ tandis que le prix des supports commencera à 45 dollars. Des tarifs qui réservent son usage au monde professionnel des serveurs, stations de travail et autres solutions de stockage. Le consortium Blu-Ray Disc (Philips, Thomson Multimédia, Matsushita, Sony, Hitachi, LG Electronics, Pioneer, Samsung et Sharp) entre en concurrence avec un autre format défendu par Nec et Toshiba. Il n’est donc pas étonnant que Sony se soit massivement investi dans cette technologie afin d’être le premier à présenter une solution sur le marché, espérant ainsi imposer son format. On comprend mieux pourquoi Sony passait des commandes de diodes laser dès la fin de l’année 2002 (voir édition du 20 décembre 2002).

Objectif 100 Go

Si le Blu-Ray Disc devient aujourd’hui une réalité, Sony ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et annonce déjà de futures versions. Dès 2005, la technologie devrait permettre d’enregistrer près de 50 Go en double couche (23,3 Go par couche) à raison d’un débit de 18 Mbits/s avant d’atteindre les 100 Go (double couche, double face) à terme avec un débit de 36 Mbits/s. Cependant, Sony se garde bien d’annoncer une date à cette troisième génération de graveurs : comme la tendance n’est pas aux investissements, le développement pourrait être plus long qu’espéré. Et les premiers produits grand public ne débarqueront pas avant des années… si encore il existe un marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur