Sony, Toshiba et Hitachi s’allient pour mieux régner sur le monde des écrans

Cloud
Orange Stockholm smartphone

Hitachi, Sony et Toshiba vont conjuguer, sous l’égide d’une nouvelle entreprise baptisée NewCo, leurs activités de production d’écrans. L’accent sera mis sur la R&D.

L’entente cordiale est de mise entre Sony, Toshiba et Hitachi. En compagnie d’Innovation Network Corporation of Japan (INCJ), les trois constructeurs nippons unissent leurs efforts et leurs activités de production d’écrans sous la bannière d’une société dénommée NewCo.

La maison-mère qui en résultera prendra en charge l’ensemble du cycle de fabrication des dalles d’affichage destinées notamment aux smartphones et aux tablettes tactiles.

La conclusion de ce partenariat d’envergure devrait intervenir à l’automne, pour une association effective à compter du printemps 2012.

Les quatre signataires regrouperont leurs capitaux respectifs sous le couvert de NewCo. Dans le cadre d’un partenariat privé-public, INCJ en détiendra 70%.

En contrepartie, ce dernier s’engage à assurer un soutien financier, technologique et de gestion. On évoque d’ores et déjà un investissement colossal de 200 milliards de yens, soit un peu plus de 1,8 milliard d’euros.

L’essentiel de cette somme devrait être réinjecté sur le segment de la R&D, avec dans le viseur une technologie OLED améliorée.

Selon Howard Stringer, CEO de Sony Corporation, “cette union apportera un condensé d’expertise et de savoir-faire sur un marché en pleine expansion“.

Une déclaration corroborée par les propos de Norio Sasaki, directeur de Toshiba. “Avec le capital d’INCJ, nous devrions pouvoir mettre en place un structure solide”, prétend-il.

Face à la standardisation et la démultiplication des écrans HD, satisfaire le consommateur devient un casse-tête aussi dépendant des évolutions technologiques que de la capacité des fournisseurs à répondre à la demande.

Tel sera l’objectif de NewCo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur