Source de trafic : l’influence de Facebook stagne-t-elle ?

Marketing
logo Facebook F

Selon une étude d’AT Internet, la part moyenne de visites venant de Facebook sur un site média français se stabilise à 2,9% sur les 5 derniers mois. Cette part concernant Twitter atteint les 0,6% sur la même période.

L’influence de Facebook en termes de parts de visites pour les sites Web a-t-elle atteint un palier ?

C’est en tout cas le constat dressé par AT Internet qui, d’après sa dernière étude*, constate que cette part de visites, toutes sources confondues, venant du réseau social de Mark Zuckerberg se stabilise à 2,9% entre janvier et fin mai 2012.

La part moyenne de Twitter s’élève, elle à 0,6% sur la même période.

Afin d’établir une comparaison sur l’influence de Facebook en termes de sources de visiteurs pour les portails français d’actualité, AT Internet souligne que la part moyenne de Google atteinte les 40,3%.

Toutefois, sur une vision à un an, les parts des réseaux sociaux Facebook et Twitter sont en progression : la part moyenne de Facebook en tant qu’affluent pour les sites médias a doublé, passant de 1,5% en mars 2011 à 2,9% en mai 2012. Celle de Twitter a été multiplié par 3 (de 0,2% en mars 2011 à 0,6% en mai 2012).

Mais sur les cinq derniers mois, l’influence de Facebook stagne…

Concernant la part de visites moyenne de Facebook et Twitter (hors applications, widgets, etc.) sur l’ensemble du trafic provenant de sites affluents,  25,2% des visites d’un site Web d’actualité français proviennent en moyenne de Facebook en mai 2012, contre 28% en janvier 2012.

Et 5,8% des visites d’un site média français sont issues en moyenne du site Twitter contre 5,2% en janvier 2012.

 

*Méthodologie
L’étude a été réalisée du 1er au 31 mai 2012 sur un périmètre de 11 sites web d’actualité français audités par AT Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur