Souris, tablettes et trackballs pour Mac OS X

Mobilité

Les premiers pilotes capables de gérer des périphériques font leur apparition sur Mac OS X pour le lancement de sa version 10.1. Wacom livre déjà une version gratuite, compatible avec l’ensemble de ses tablettes USB. Quant à Kensington, son nouveau trackball donne à Puma une griffe tout en rondeurs.

Ils manquaient à l’appel et à la pelle, les pilotes capables de gérer les périphériques dans Mac OS X ! Certes, Apple fournissait déjà un lot de bouts de code capable de reconnaître un certain nombre d’imprimantes, mais pour profiter de la plupart des autres périphériques, les utilisateurs de Mac étaient obligés de repasser dans Mac OS 9.x. Wacom et Kensington viennent d’ouvrir le feu d’une arrivée de ces petites applications susceptibles de relancer l’intérêt pour le nouveau système d’exploitation de la Pomme.

Wacom, le fabriquant de tablettes graphiques le plus en vue sur la plate-forme, proposera au téléchargement sur son site le morceau de code nécessaire pour faire fonctionner toute sa gamme de tablettes USB (voir édition du 20 mars 2001) ! Le pilote sera capable de fonctionner aussi bien en mode natif qu’en mode Classic, autorisant les utilisateurs à naviguer de l’un à l’autre et à profiter des fonctionnalités attendues. L’ensemble des fonctions habituellement trouvées sur les produits de Wacom sont reconnues par le nouveau pilote qui ne fonctionne que sur la version 10.1 de Mac OS X. Les versions précédentes ne sont pas concernées et ne permettront pas de faire fonctionner le bout de code fourni. Le pilote sera mis en ligne sur le site de Wacom dès que la nouvelle version de Mac OS X aura été annoncée ou juste après. Puma, la version 10.1 du nouvel OS d’Apple, devait être lancé mardi 25 septembre 2001 à l’occasion d’une présentation d’Apple au Seybold de San Francisco.

Mac OS X ne perd pas la boule

De son côté, Kensington vient de lancer le premier trackball fonctionnant sous la même version de l’X. Le Turbo Mouse Pro est même un périphérique sans fil. Fourni avec MouseWorks, ce pointeur à 10 touches, boule et roulette est programmable et permet de rationaliser les tâches répétitives. Mais le passage de Kensington à l’X ne se fait pas uniquement sur ce produit puisque huit des douze trackballs de la firme et cinq des treize souris fonctionnent avec le nouveau logiciel d’exploitation. Pour le moment, ni les claviers, ni les manettes de jeu de la firme ne sont passés à Mac OS X, mais l’annonce de l’adoption et du fonctionnement de leurs produits sur le nouvel OS, à quelques heures de son lancement, par deux gros fournisseurs de périphériques de pointage est une bonne nouvelle pour les utilisateurs. La concurrence ne devrait pas tarder à suivre, la plupart des développeurs de produits pour Mac ayant souligné leur désir d’être présents sur la plate-forme dès qu’une version fonctionnelle de Mac OS X serait disponible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur