Sous-traitance : Apple aurait écarté Samsung pour les batteries

MobilitéRégulationsTablettes
Apple Samsung batteries MacBook iPad

L’accord de sous-traitance entre Samsung et Apple a du plomb dans l’aile. La firme de Cupertino aurait sollicité des fabricants chinois pour lui délivrer les batteries des MacBook et de l’iPad.

Apple ne sous-traiterait plus à Samsung les batteries des ordinateurs portables MacBook et des tablettes iPad.

A son fournisseur numéro un, qui lui délivre également des écrans LCD, mais aussi les processeurs A5 et A6, la firme de Cupertino préfèrerait désormais les Chinois Amperex Technology et Tinajin Lishen Battery.

Un revirement inopiné, selon le China Business News, repris par TechCrunch : Samsung, via sa filiale SDI dédiée à la production de batteries, aurait provoqué la rupture en décidant d’interrompre l’approvisionnement, sur fond de protestation face aux exigences tarifaires d’Apple.

Quoique retentissant, le bouleversement s’était dessiné en amont. Au mois dernier, la presse sur place en avait entrevu des signes.

Le Korea Times, à l’appui du témoignage d’une source dite “proche du dossier”, s’était laissé dire que Samsung, en guise de premier couteau, avait subitement rehaussé de 20% le prix de ses microprocesseurs sous-traités à Apple pour l’iPhone et l’iPad.

Des propos démentis, au même titre que cette défection annoncée d’Apple, sur le front des écrans LCD.

“La marque à la pomme”, qui a commandé à Samsung 15 millions d’écrans sur les 9 premiers mois de l’année, aurait envisagé le divorce, pour se retourner vers LG à l’horizon 2013.

Une sous-traitance des composants au fondeur taïwanais TSMC serait également à l’ordre du jour. Autant de rumeurs infondées, selon Samsung.

Le groupe high-tech sud-coréen, malgré les inimitiés qu’il entretient avec son vis-à-vis (guerre des brevets, bataille sur le marché des smartphones), en est le meilleur allié de par ses capacités de production.

L’interdépendance des deux parties est gravée dans le marbre pendant encore plusieurs années, en vertu de contrats qui les lient sur le long terme, avec des investissements chiffrés à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Samsung pourrait même voir croître la demande en processeurs si Apple, comme évoqué ces dernières semaines, venait à prendre ses distances face à Intel, pour explorer, sur ses Mac, les arcanes de l’architecture ARM.

—————–

A voir : quiz ITespresso – connaissez-vous bien Samsung ?

Crédit photo : Neamov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur