Soutien aux start-up : TheFamily lance « Lion » pour ne plus tourner dans sa cage

EmploiEntrepriseGestion des talentsManagementStart-up
the-family-lion
3 1

A travers une formation gratuite ouverte à « tous ceux qui ont la niaque », TheFamily veut détecter les personnes susceptibles de s’épanouir en mode start-up.

Jeunes actifs, étudiants, salariés d’entreprise en mode bore-out (ceux qui s’ennuient au travail), développeurs égarés…Rejoignez le mouvement des start-up.

TheFamily va vous aider à découvrir votre potentiel. Avant de basculer définitivement dans la « start-up nation » ?

La structure d’accompagnement de jeunes pousses, co-fondée par Nicolas Colin, Oussama Ammar et Alice Zagury, lance une formation pour « les futurs employés de start-up ».

Dévoilé début mail à l’occasion de la Fête du Travail, le bien nommé programme Lion est destiné à « tous ceux qui ont la niaque, qui ont l’envie d’apprendre et de mieux comprendre » cet écosystème.

C’est une formation « gratuite mais sélectif et exigeant ». Les cours auront lieu dans les locaux de TheFamily à Paris chaque samedi dans la période du 4 juin au 30 juillet (tranche 10 heures – 18 heures).

Mais il faut se dépêcher maintenant : les inscriptions seront closes ce soir à minuit via le site Internet dédié. Après examen, les réponses devraient être livrées d’ici le 20 mai.

« L’attraction des startups est un phénomène qui ne fait que commencer », assure les instigateurs de Lion. « Seulement voilà, cet objet de désir reste méconnu, on se sait pas ce qu’est une start-up, on ne l’étudie nulle part. »

TheFamily tente d’aider les start-up de son ecosystème à détecter les personnes les plus motivées et les profils aux talents sous-exploités susceptibles de monter en compétences dans trois domaines : opérations, développement et « growth hacking » (process à mettre en place pour gérer la croissance). Pour chaque parcours, il y a 50 places.

Le recrutement des collaborateurs est une étape stratégique pour toute start-up. Ce process peut même devenir une galère pour des équipes qui ont vocation à être agiles et qui se battent contre le temps inlassablement…

« Si, philosophiquement, la période d’essai est éternelle dans une start-up, on compte néanmoins en moyenne 8 mois pour qu’un nouvel employé révèle toute son envergure », constate Alice Zagury dans une contribution sur Medium.

« Ce temps varie en fonction de la nature du poste et peut s’avérer totalement perdu quand le mariage est malheureux. »

« C’est un pari sur des gens et pas une question de compétences », précise Alice Zagury, dans une présentation du dispositif en vidéo avec l’aide d’Oussama Ammar (via YouTube) :

(Crédit photo : TheFamily)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur