Spam : Facebook devrait percevoir 711 millions de dollars de dommages et intérêts

Cloud

Un spammeur américain a été condamné à verser à Facebook 711 millions de dollars pour avoir piraté des comptes de membres et lancé des campagnes de spams sur le réseau social.

Une bonne nouvelle pour Facebook en ce début de semaine. Le réseau social, qui compte aujourd’hui plus de 300 millions de membres, a annoncé, via une note sur son blog officiel, qu’un spammeur américain venait d’être condamné à lui reverser la bagatelle de 711 millions de dollars de dommages et intérêts.

Un juge californien a ainsi estimé que ce pirate, nommé Sanford Wallace, avait violé la loi américaine connue sous le nom de Can-Spam Act. Facebook avait en effet porté plainte contre ce spammeur en février dernier en lui reprochant d’avoir accédé, sans autorisation, aux comptes de certains utilisateurs du site communautaire pour ensuite envoyer, à partir de ces profils, des campagnes de spams, ces e-mails frauduleux et non sollicités, à d’autres membres de Facebook.

Sanford Wallace n’en est pas à son premier fait d’arme. En mai 2008, il avait été reconnu coupable, avec un autre pirate, d’avoir envoyé de nombreux spams aux membres de MySpace. La plate-forme avait porté plainte et avait aussi obtenu 230 millions de dollars de dommages et intérêts.

Pour Facebook, cette victoire est symbolique et le réseau social espère que cette décision judiciaire permettra de freiner les ardeurs de pirates spammeurs. “Nous nous attendons à ne pas recevoir la plus grande partie de ces dommages, mais nous espérons que cela sera dissuasif pour ces criminels”, a précisé Sam O’Rourke, responsable juridique de Facebook, sur le blog officiel du site communautaire.

En effet, Sanford Wallace, qui s’était lui-même surnommé “le roi du spam”, s’est récemment déclaré en faillite personnelle. Mais s’il ne peut payer les 711 millions de dollars à Facebook, le pirate pourrait alors être poursuivi au pénal pour désobéissance et écoper alors d’une peine de prison.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur