SpamNet : l’arme anti-spam de Cloudmark

Cloud

Marre du spam ? La jeune société californienne propose SpamNet, un outil anti-spam basé sur une nouvelle approche du filtrage : l’analyse collaborative des message indésirables. Plus vous filtrez, plus SpamNet enrichit sa base de données et plus il filtre pour vous. Dommage qu’il n’existe, pour le moment, que pour Outlook.

Le spam, ou message à caractère publicitaire non désiré, est un fléau dont il est souvent difficile de se débarrasser sans changer d’adresse e-mail. Et les outils basés sur le principe du filtrage n’apportent qu’une satisfaction limitée. Pour endiguer ce fléau, Cloudmark propose une autre approche du problème : celle de la collaboration entre internautes par l’intermédiaire de SpamNet, l’arme anti-spam de cette jeune société californienne notamment fondée par Jordan Ritter, l’un des créateurs de Napster. Autrement dit, unissons nos forces contre le marketing sauvage.

SpamNet est une application qui s’installe sous forme de plug-in dans le client courrier de l’utilisateur. Celui-ci sélectionne les courriers indésirables en cliquant sur un bouton “Block” installé dans le menu. De cette manière, il génère un rapport et contribue à mettre à jour la base de données anti-spam de Cloudmark. La société renvoie régulièrement les nouveaux algorithmes de filtrage aux utilisateurs. La mise à jour est automatique et transparente. Si les spams disparaissent de la Boîte de réception, ils ne sont pour autant pas supprimés et résident dans un dossier “Spam”. Ceux qui changent finalement d’avis peuvent ainsi récupérer le courrier devenu désirable.

Compatibilité limitée pour le moment

L’idée de mieux filtrer ensemble n’enlève rien à la réalité et l’agressivité des auteurs de spam. A ce titre, les responsables espèrent filtrer “seulement” 75 % des courriers non voulus. Mais ils comptent sur une participation massive pour améliorer ce chiffre. De toute façon, SpamNet est gratuit et simple à installer. Il serait dommage de ne pas le tester. Cela dit, l’outil n’est pas encore ouvert à tous puisque, tout prometteur qu’il soit, il ne fonctionne qu’avec Outlook 2000 et 2002 (Office XP) sous Windows 98/2000/XP. En version bêta qui plus est. Des versions pour Outlook Express sont prévues.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur