SpeachMe lève 2,2 millions d’euros : mini-MOOC et maxi-ambitions

EntrepriseLevées de fondsStart-up
speachme-levee-fonds
4 28

Alven Capital emmène le premier tour de table de SpeachMe, qui aborde la transmission du savoir en entreprise sous l’angle du « microlearning ».

Diplômée en informatique et management des entreprises, ancienne de Softeam et Capgemini, Najette Fellache est cofondatrice de l’association Women@Nantes, qui fédère les entrepreneuses du digital en région nantaise… mais aussi membre du Conseil national du numérique et directrice générale de SpeachMe.

C’est sous cette dernière casquette qu’elle se distingue aujourd’hui, avec l’officialisation d’une levée de fonds de 2,2 millions d’euros auprès d’Alven Capital.

La start-up boucle là son premier tour de financement, après bientôt trois ans d’exploitation commerciale de sa solution de microlearning basée sur l’utilisation des nouveaux médias pour transmettre les savoirs et les savoir-faire en entreprise.

Des groupes comme Airbus, La Poste, Total, Nissan, Valeo et Coca-Cola ont adopté cette offre articulée autour de « capsules pédagogiques » qui s’apparentent à des mini-MOOC de 5 à 10 minutes.

L’idée est de permettre à tous les collaborateurs d’une société de partager, notamment par le biais de lunettes avec caméra et micro intégré, des connaissances informelles sous la forme de tutoriels que leurs collègues pourront éventuellement compléter de manière interactive.

Les vidéos ainsi créées peuvent être diffusées sur la plate-forme SpeachMe. Il est possible de leur adjoindre du texte, des annotations, de l’audio, des diaporamas, des quiz, des sondages, des questions ouvertes…

La résultante s’appelle un « Speach », contraction de « Speech » (« Discours ») et « Teach » (« Enseigner »). À leur sujet, Najette Fellache confiait, dans un entretien accordé à Thot Cursus : « Il est illusoire de prétendre que tel ou tel service peut avoir le monopole de leur formalisation et de leur diffusion », insistant sur la participation de tous*, « quels que soient leur statut, leur place dans le groupe ».

Fondé à Nantes en avril 2012, SpeachMe avait lancé son programme R&D à la fin de l’année. Depuis lors, sa présence à l’international s’est développé, avec des implantations à New York et San Francisco. L’ouverture du siège américain, basé à Austin, est plus récente. Elle s’accompagne d’un accroissement des effectifs, qui comptent désormais une quarantaine de salariés.

* SpeachMe s’appuie sur une étude interne pour affirmer qu’en entreprise, 70 % des compétences sont assimilées « sur le terrain », contre seulement 10 % via des systèmes de type LMS (logiciel de gestion du parcours pédagogique). La start-up annonce avoir réuni un demi-million d’utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur