Spécial N+I : Cegetel lance son offre d’hébergement

Cloud

L’opérateur de télécommunications et d’accès à Internet, Cegetel, vient d’annoncer qu’il se lançait dans l’hébergement de sites Internet dédiés aux petites et moyennes entreprises. Plutôt en retard sur ce marché, l’opérateur arrive avec une offre ni très originale, ni très pertinente. Même si, à terme, d’autres offres devraient étoffer son catalogue de services hébergés.

A entendre Jean-Michel Carcelen, directeur général de la division hébergement de Cegetel, les PME vont d’ici les prochains mois se ruer sur l’élaboration d’un site. Un engouement qui, selon lui, devrait permettre à Cegetel, qui vient de créer une offre d’hébergement et de création de sites Web, de dégager en un an et demi près de 100 millions de francs de chiffre d’affaires. Une vision qui paraît bien optimiste… D’autant que Cegetel, qui arrive avec un certain retard sur ce marché, ne propose pas de solutions très innovantes. L’opérateur propose deux services. Le premier, Sitadelle Découverte, s’adresse aux entreprises qui n’ont pas encore de site Internet et qui veulent effectuer leurs premiers pas sur le Réseau. Pour 80 euros (524,77 francs) HT par an, l’entreprise dispose d’un nom de domaine, d’une page d’accueil personnalisée et d’une boîte aux lettres. Les années suivantes, l’entreprise ne paiera plus que 30 euros (196,79 francs) HT. La deuxième offre, Sitadelle Conquête, vise toujours les petites entreprises. A partir de 30 euros HT par mois, Cegetel met à leur disposition un espace de 100 Mo pour la mise en ligne des informations sur le site, ainsi que dix boîtes à lettres. Par ailleurs, elle comprend aussi des outils préinstallés qui permettent de créer un forum, des services de chat, ou encore de disposer d’un compteur de visites ou de proposer du paiement sécurisé et des services de streaming. La commercialisation de cette offre s’appuiera sur un réseau de partenaires tels des Web agencies. Si pour le moment, le nombre de ses partenaires est encore vague, Cegetel estime qu’à terme plusieurs centaines seront associés à son offre.

Rien de bien concret

L’opérateur veut jouer la carte de la proximité avec les PME. “Pas question d’héberger les sites à des milliers de kilomètres d’une société comme c’est le cas dans beaucoup d’offres. L’hébergement est en France et cela nous permettra de réagir rapidement sans tenir compte d’un quelconque décalage horaire”, déclare Jean-Michel Carcelen. Pourtant, si on peut saluer l’arrivée de Cegetel dans le monde des hébergeurs, il n’en reste pas moins que pour l’instant, l’offre est quelque peu vide. Certes, Cegetel promet des services pour entreprises, mais sans dévoiler vraiment de quoi il s’agit. L’opérateur annonce aussi vouloir répondre aux offres ASP, mais là aussi rien de bien concret. Jean-Michel Carcelen s’est tout juste contenté de dire que les services ASP reposeront sur des choses simples comme des agendas partagés. Côté Internet, Cegetel en profitera bien évidemment pour proposer ses solutions et notamment ses offres d’accès dégroupées qui devront être disponibles pour novembre prochain, du moins dans la région parisienne.

Avec l’hébergement, la téléphonie et l’accès à Internet, Cegetel peut enfin rivaliser avec France Télécom (voir édition du jour), à condition d’étoffer sérieusement son offre d’hébergement et de services Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur