50 millions d’abonnés payants : le business de Spotify devient “magnify”

E-commerceMarketing
spotify-50-millions-abonnements-premium

Spotify revendique 50 millions d’abonnés à son offre premium. Une progression spectaculaire, même s’il faut encore trouver la voie de la rentabilité.

Dans un tweet diffusé via son compte Twitter, Spotify annonce que la barre des 50 millions d’abonnés payants dans le monde a été atteinte.

La société d’origine suédoise, qui exploite la plateforme de musique en streaming, consolide ainsi son leadership dans son domaine de prédilection. Elle est valorisée 8 milliards de dollars. Un prochain candidat à une IPO après Snap ?

La progression de Spotify observée en un an est fulgurante : 30 millions d’abonnés premium en mars 2016 puis passage à 40 millions en septembre dernier.

En prenant en compte le nombre d’inscrits au service Spotify gratuit (moyennant l’acceptation de diffusion de publicité) et sa présence sur 60 marchés, la base dépasse les 100 millions d’utilisateurs (pointage de juin 2016).

A titre de comparaison, son rival principal, Apple Music, revendiquait 20 millions d’abonnés en fin d’année dernière.

Le Français Deezer, tombé dans l’escarcelle du fonds Access Industries (établi en Europe mais quasiment absent aux Etats-Unis), revendique 7 millions d’utilisateurs payants.

Parmi les concurrents, on trouve aussi Tidal, le service de musique en streaming du du rappeur américain Jay-Z (qui a reçu le soutien de l’opérateur télécoms Sprint) qui revendique 1,1 million d’abonnés (pointage en octobre 2016).

D’autres services émanant du club GAFA rôdent dans la galaxie du streaming comme Amazon Unlimited et YouTube Music.

Dynamisme commercial mais gare à la finance

Spotify exploite divers leviers pour attirer les internautes, comme une formule gratuite d’accès au service sous forme de comptes sponsorisés par la publicité.

Une manière d’attirer l’attention de l’internaute avant de le fidéliser via un compte premium (sur la base d’un abonnement payant à 10 euros par mois).

La licorne européenne signe également des accords avec des opérateurs télécoms pour découvrir le service gratuitement de manière temporaire. C’est le cas avec Bouygues Telecom en France.

La forte progression du nombre d’abonnés premium à Spotify peut être également liée à l’extension du compte Famille à six membres (avec baisse du tarif à 15 euros). Une changement qui était intervenu en juin 2016.

Mais, Spotify doit rester vigilant sur le front de la finance. Si le chiffre d’affaires a progressé de 80% (à 1,945 milliard d’euros), sa perte d’exploitation s’est creusée simultanément : 184,5 millions d’euros (contre 165,1 millions en 2014).

La société devra ajuster son modèle économique pour afficher une certaine rentabilité : plus de 80% de ses revenus sont reversés aux artistes et autres labels de musique.

Il faudra ajuster le curseur. Malgré tout, entre opérations de croissance externe, le probable lancement d’une offre Hi-Fi intégrant le son HD  et la volonté farouche de valoriser les données qui découlent des habitudes d’écoute de ses utilisateurs, Spotify présente de réelles perspectives de développement.

Cette performance de Spotify dans le premium est annoncée alors que SoundCloud tâte des combinaisons de monétisation comme SoundCloud Now avec un ticket d’entrée à 5 dollars.

Un rapprochement entre les deux services avait été évoqué. Mais les coûts associés aux accords de licences nécessaires pour absorber SoundCloud auraient dissuadé Spotify.

 

Spotify-50Millions

(Crédit photo : Gil C – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur