Spotify : un changement de politique de confidentialité inquiétant au Royaume-Uni

Apps mobilesMobilité
resultats-spotify-2013
4 3

Spotify vient de mettre à jour sa « politique de confidentialité » pour les utilisateurs britanniques afin de pouvoir collecter et accéder à un maximum d’informations sur les smartphones (géolocalisation, photos, contacts…).

Spotify veut mieux connaître ses utilisateurs au Royaume-Uni pour l’heure. La firme suédoise vient en effet de modifier sa politique de confidentialité sur la version de son site destinée aux utilisateurs britanniques, révèle Forbes.

Ces derniers sont invités à accepter ces nouvelles conditions lors de l’ouverture de l’application.

En France, la page détaillant la politique de confidentialité de Spotify reste inchangée depuis le 19 février 2013 et depuis le 19 août 2014 aux Etats-Unis.

Pour le Royaume-Uni, le service veut pouvoir accéder aux informations des capteurs du smartphone qui indiquent si vous marchez, ne bougez pas ou bien courez.

Les coordonnées GPS et la géolocalisation via le Bluetooth (Beacon) intéressent également Spotify qui se donnent aussi la possibilité d’accéder aux photos stockées sur l’appareil ainsi qu’aux contacts et aux commandes vocales qui ont pu être passées. Il ne semble pas y avoir de limites aux données auxquelles Spotify veut avoir accès.

Mais, le plus troublant, c’est que Spotify ne désire pas ses données pour son simple usage puisqu’elle précise pouvoir les partager avec des partenaires pour de la publicité.

La société indique par ailleurs qu’elle se donne la possibilité de « recevoir des informations vous concernant en provenance d’autres fournisseurs de services et de partenaires, que nous utiliserons pour personnaliser votre expérience sur Spotify, pour mesurer la qualité de la publicité et pour afficher les plus adaptées à vous. »

Voilà qui ne devrait pas rassurer les utilisateurs britanniques de Spotify lorsqu’ils utiliseront le service.

En mai dernier, Spotify mettait à jour son service en profondeur avec une nouvelle version de son application intégrant les clips vidéo, les podcasts, des playlists basées sur le niveau d’activité physique…

On peut comprendre que Spotify veuille mieux cibler le contenu en fonction des utilisateurs et qu’il soit utile d’accéder aux capteurs de type gyroscope et accéléromètre pour déterminer en temps réel le rythme de foulée. Ainsi suivant ce dernier, une playlist adaptée est proposée parmi des « Running Experiences ».

Sa nouvelle fonctionnalité baptisée « Now », qui consiste à faire des suggestions de contenus en continu, doit pouvoir aussi être alimentée de manière pertinente. La société doit également pouvoir augmenter ses revenus publicitaires et avait dévoilé à cet effet le ciblage par playlist, permettant aux annonceurs de placer des publicités mieux ciblées.

On sait globalement que la recommandation constitue un point névralgique pour les services de streaming audio. Spotify n’avait ainsi pas hésité à faire l’acquisition d’Echo Nest en 2013 pour améliorer le dispositif.

Reste que les nouvelles conditions s’appliquent aussi bien aux utilisateurs non abonnés qu’aux autres. Est-ce à dire que le tarif de 10 euros par mois n’est pas suffisant ou que l’arrivée d’Apple Music pousse Spotify à vouloir peaufiner son service au prix fort, celui de la vie privée de ses utilisateurs ?

Il sera maintenant intéressant de voir si Spotify compte étendre globalement sa nouvelle politique de droits.

 

Crédit photo : 360b – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur