Spotify : une nouvelle levée de fonds orchestrée pour une capitalisation record

EntrepriseLevées de fonds
spotify-levee-fonds

Selon le WSJ, Spotify pourrait lever 400 millions de dollars. La valorisation du service de musique en streaming, qui vient du Nord de l’Europe, atteint un sommet.

Même si Spotify n’est pas encore rentable (93 millions d’euros de pertes sur l’exercice 2013), cela ne l’empêche pas de continuer à séduire les investisseurs.

La société Internet, d’origine suédoise, serait sur le point d’annoncer une nouvelle levée de fonds de 400 millions de dollars, selon le Wall Street Journal.

La valorisation de la plateforme de musique en streaming monte en flèche : 8,4 milliards de dollars. Alors que son chiffre d’affaires 2014 devrait se situer autour de 1,3 milliard de dollars.

Objectif prochain : la Bourse ?

Selon le WSJ, le financement serait bouclé dans les prochaines semaines. Mais, d’ores et déjà, la banque d’affaires Goldman Sachs et le fonds souverain d’Abou Dhabi seraient repérés dans le pool global d’investisseurs avec des fonds de capital-risque qui reste  à déterminer.

C’est le huitième tour de table de la société créée mi-2006 par Daniel Ek. En attendant la confirmation du prochain tour annoncé par le WSJ, Spotify a déjà levé 538 millions de dollars.

Grâce à ses 7 précédents tours de table, Spotify a déjà levé un montant cumulé de 538 millions de dollars. La dernière levée de fonds remonte à novembre 2013 (250 millions de dollars). Parmi ses premiers soutiens, on trouve Goldman Sachs, Accel Partners, Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB), Coca-Cola , Fidelity Investments et Wellington Partners.

Les majors sont également attirés par la puissance de feu de Spotify : Universal Music Group (Vivendi), Sony Music Entertainement (Sony) et Warner Music Group (Access Industries) possèdent 15% de la plateforme de streaming musical.

En début d’année, Spotify a déclaré qu’elle recensait 45 millions d’utilisateurs gratuits dans le monde. 15 millions d’entre eux accepteraient de verser 9,99 dollars par mois avec l’engagement d’un accès illimité au service et dépourvu de publicité

En France, on recensait 200 000 abonnés payant à échéance fin 2014. Mais Deezer ferait mieux sur son marché domestique.

Pour attirer toujours plus d’utilisateurs, Spotify mise aussi sur son offre d’écoute gratuite en mode “aléatoire”, qui permet de donner un avant-goût du service et d’ancrer le streaming audio dans les usages du plus grand nombre.

La recommandation musicale constitue également un élément différenciateur. En 2013, Spotify a ainsi fait l’acquisition d’Echo Nest pour améliorer le dispositif.

Mais les alliances la rendent de plus en plus incontournable. Des partenariats stratégiques ont été signés avec Uber mais aussi Sony plus récemment.

Dans l’univers du streaming musical, la concurrence s’étend avec refonte de Tidal, service acquis par le chanteur rap Jay-Z. Tandis que les liens entre Beats Music et Apple devraient se renforcer.

(Crédit photo : 360b – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur