Spotsetter : un parfum de Foursquare dans Apple Maps

Régulations
apple-maps-spotsetter

Apple va ajouter une dimension sociale à son service de cartographie en y intégrant les technologies issues du rachat de la start-up américaine SpotSetter.

Apple va introduire une dimension sociale dans son service de cartographie-GPS Maps (Plans en français) en s’appuyant sur les technologies développées par Spotsetter.

La firme de Cupertino a racheté, pour une somme non dévoilée, cette société américaine issue de la quatrième promotion de l’incubateur californien AngelPad et dont l’offre consiste en un moteur de recherche exploitant le big data pour personnaliser la recherche de bonnes adresses.

Accessible sur le Web et via des applications mobiles (iOS, Android), Spotsetter devait, à court terme, bénéficier d’un portage optimisé pour les montres et lunettes connectées de type Google Glass. Avec toujours le même objectif : faciliter la découverte de nouveaux lieux en associant plusieurs signaux : recommandations des amis sur les médias sociaux, évaluations postées par des internautes “de confiance”, etc.

Un concept proche de Foursquare, mais avec davantage de sources d’information : en plus de Facebook, Twitter, Instagram… et Foursquare, Spotsetter analyse une trentaine de sites spécialisés comme Yelp, Zagat, Michelin et TripAdvisor. Un écosystème dense qui permet à chaque utilisateur d’accéder, en moyenne, à plus de 2 millions d’éléments relatifs à environ 100 000 lieux.

Depuis son lancement officiel en mai 2011, le service a traité plus de 20 milliards de contenus, selon Stephen Tse et Johnny Lee. Les deux cofondateurs de Spotsetter sont d’anciens ingénieurs de Google. Le premier fut membre de l’équipe Maps entre 2007 et 2010. Il s’occupait d’optimiser l’infrastructure de test pour les versions de développement. Avec son associé passé par Cisco et la branche consulting de Siemens, ils ont levé, l’été dernier, 1,3 million de dollars en un tour de table mené par Javelin Ventures, fonds américain de capital-risque spécialisé dans le financement des start-up du numérique et de la e-santé.

Conséquence de ce rachat, l’application Spotsetter est officiellement fermée (le lien sur l’App Store est inactif). D’après TechCrunch, Stephen Tse et Johnny Lee ont rejoint Apple – c’est d’ailleurs ce qu’indiquent leurs profils LinkedIn respectifs -, au même titre que “plusieurs collaborateurs” de la jeune société (moins de 10 salariés).

spotsetter-fermeture

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les technologies Apple ?

Crédit photo : Hasloo Group Production Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur