Spywares : 7 PME sur 10 seraient affectées dixit Webroot

Cloud

A partir d’une enquête menée dans six pays, l’éditeur d’anti-spywares estime que la plupart des PME est affectée par des logiciels espions.

Spécialisé dans les anti-spywares depuis sa création en 1997, Webroot Software a récemment élargi son offre à d’autres solutions de sécurité. A partir d’une enquête menée dans six pays (Canada, France, Allemagne, Japon, Royaume-Uni et Etats-Unis), cet éditeur américain vient de publier une nouvelle version de son rapport sur l’évolution des menaces (“State of Internet Security: Protecting Small & Medium Businesses” ). Parmi les PME interrogées – toutes des entreprises de moins de 500 salariés -, 7 sur 10 seraient selon lui affectées par des logiciels espions et des virus.

Autre fait saillant de ce rapport : ces entreprises seraient davantage informées sur les vers et les virus que sur les logiciels espions. L’éditeur considère pourtant que de plus en plus de spywares leur sont destinés puisqu’elles sont “des cibles plus faciles que les grandes entreprises”. Très dépendantes de l’Internet pour leur activité, elles manqueraient souvent de l’expertise et des ressources financières utiles pour se protéger efficacement contre les menaces. 40 à 60 % d’entre elles “n’ont pas de procédure pour restreindre ou surveiller l’utilisation des ordinateurs de l’entreprise à des fins personnelles”.

Webroot estime à 183% la hausse du nombre de sites hébergeant des logiciels espions depuis janvier 2007 et à 254% l’augmentation du nombre de logiciels espions menaçant ces entreprises (tandis que les virus seraient, selon lui, sur le déclin).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur