Square parie sur le bitcoin pour sortir de l’ornière

Cloud
square-bitcoin

Confrontée à des difficultés financières, l’entreprise américaine spécialiste du paiement électronique mise sur le bitcoin et développe des systèmes de caisse acceptant la crypto-monnaie.

Square a-t-il trouvé un relais de croissance en l’objet du bitcoin ?

Dans une situation financière inconfortable* avec des pertes chiffrées à 100 millions de dollars en 2013, la société cofondée par Jack Dorsey – l’un des créateurs de Twitter – mise sur la crypto-monnaie pour valoriser son offre à destination des points de vente physiques. L’inauguration, la semaine passée, de ses nouveaux bureaux canadiens (à Kitchener, dans l’Ontario), lui a donné l’occasion de faire le point sur le développement de systèmes de caisses “polyvalents”.

Pas de disponibilité annoncée pour ces dispositifs qui accepteront les moyens de paiement “traditionnels” (chèque, espèces, carte bancaire)… ainsi que le bitcoin et “d’autres technologies à fort potentiel” comme Apple Pay. Il s’agit, selon Jack Dorsey, de permettre aux commerçants de “ne rater aucune vente” en simplifiant la procédure d’encaissement quelle que soit la devise utilisée.

Cette solution viendra compléter l’offre principale de Square, qui consiste à transformer n’importe quel appareil mobile (smartphone ou tablette sous iOS ou Android) en terminal de paiement via l’ajout, sur sa prise jack, d’un petit lecteur de cartes bancaires associé à une application. Sa mise en oeuvre marquera aussi une nouvelle étape dans l’expansion du bitcoin.

L’écosystème se densifie autour de cette monnaie virtuelle que l’on peut acquérir, mais aussi échanger à tout moment (en prenant garde à son cours très volatil) contre des euros ou des dollars sur des plates-formes en ligne dédiées, voire chez des distributeurs agréés comme la Maison du bitcoin à Paris. Parmi les milliers d’entreprises à l’avoir intégrée sur leur site Web figurent Google, Dell, reddit, Bloomberg et la Fondation Wikimedia.

PayPal s’est aussi ouvert au bitcoin au moyen d’une expérimentation lancée avec sa filiale Braintree. Mais c’est bien dans le commerce physique que se situe le prochain terrain de conquête. Les professionnels de l’alimentation et de la restauration font figure d’ambassadeurs en la matière, essentiellement aux Etats-Unis. En France aussi, quelques enseignes proposent aux clients de régler leurs consommations en bitcoins par un système de QR codes associés à des porte-monnaie virtuels.

* Square aurait récemment bouclé une levée de fonds de 100 millions de dollars, sur la base d’une valorisation à 6 milliards. Google, Apple et PayPal auraient déjà tenté une approche, officiellement sans suite.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous du paiement en ligne ?

Crédit photo : Julia Zakharova – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur