SSII : le français Sword capture l’éditeur britannique Apak

Cloud

La SSII hexagonale Sword veut consolider son offre de produits. Elle acquiert
un éditeur de progiciels de gestion des actifs financiers.

Conformément à l’axe de développement de produits qu’elle avait annoncé dans son “business plan 2007-2010”, Sword Group vient d’acquérir Apak, un éditeur britannique spécialiste de la finance et de la gestion d’actifs. En avril 2007, cette société de services française de 1500 collaborateurs, avait déjà intégré Nextech, une entreprise brésilienne intervenant dans la gestion de documents, et Achiever, un éditeur britannique spécialiste de la gouvernance d’entreprise.

Basée à Bristol, la nouvelle proie de Sword se nomme Apak. Elle emploie environ 110 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 13 millions d’euros sur son dernier exercice. Sa gamme comprend plusieurs progiciels financiers et solutions de gestion d’actifs, dont une solution de gestion en ligne des propositions de locations de véhicules (EPS ou Electronic Proposal System), une application de gestion de financements de véhicules, d’équipements ou d’actifs financiers (WFS ou Wholesale Finance System), un produit de gestion d’adresses (LMS ou LM software) et deux solutions de gestion de la relation client et du “workflow” destinées à la banque de détail (Beam et Aurius).

Une fois l’opération finalisée, Sword estime que le chiffre d’affaires de son département “produit” représentera 28% de son chiffre d’affaires proforma.

En 2006, le groupe a généré un chiffre d’affaires de 142,1 millions d’euros contre 101,49 millions d’euros un an plus tôt. Il dit avoir réalisé 45,9% de son CA au Royaume-Uni sur cette période, 22,5% au Benelux, 12,5% en France et le reste dans les autres pays où il est implanté (Etats-Unis, Suisse?).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur