Start-up : NUMA s’appuie sur la mobilité pour un ancrage en Espagne

EntrepriseStart-up
NUMA-barcelone-start-up-accelrateur-espagne
5 2

L’incubateur parisien NUMA va monter un programme d’accélération de start-up à Barcelone en lien avec le Mobile World Congress.

NUMA étend son influence en Espagne par la biais du Mobile World Congress.

Cela se traduit comment ? MVenturesBcn, du nom de ce programme dédié à l’accompagnement de projets du Mobile World Capital Barcelona (MWCB), a sélectionné l’incubateur parisien qui essaime désormais au niveau mondial pour concevoir un programme d’accélération de start-up orientées services et produits mobiles. C’est un peu Le Camping en version mobile.

Une dizaine de « dix start-up matures » (disposant d’un business plan et un produit mobile innovant suffisamment solides) seront suivies dans leur conquête à l’international.

La sélection des projets débutera en mai. La mise en œuvre du premier cycle sera amorcé en novembre et s’échelonnera jusqu’en février 2017.

NUMA multiplie les passerelles avec des programmes d’accélérateurs en Europe (Tetuan Valley à Madrid et Beta-I à Lisbonne) et au-delà (Google for Entrepreneurs Tech Hub et Global Accelerator Network).

A travers un communiqué, Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris en charge du développement économique et de l’attractivité, se félicite de cet accord avec le NUMA, qui « a su fédérer un réseau mondial » (plus d’une centaine de start-up suivies en 15 ans à travers plusieurs cycles de programmes d’accélération), tout en développant des antennes régionales (Inde, Maroc et Russie pour l’instant).

Ce qui permet également de resserrer les liens entre les villes de Paris et Barcelone, pourtant concurrentes à l’organisation du Mobile World Congress.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur